21 septembre 2011,

« Culture et écologie », car les écologistes ne sont pas des obscurantistes.

LE SAUVAGE N0 9 JANVIER 1974

LE SAUVAGE N0 9
JANVIER 1974

Voilà maintenant cinq ans que le Sauvage reparaît sur Internet. Plus de mille trois cents  articles sont désormais disponibles, dans lesquels vous trouverez une réflexion écologique fondamentale commencée en 1973 . Vous affichez en haut à droite le sujet, la rubrique ou l’auteur que vous voulez consulter et vous cliquez. Fouillez le Sauvage en profondeur… Ce sont aussi bien des reprints de l’ancien Sauvage, que des articles d’actualité qui s’y ajoutent désormais chaque jour. Nous représentons d’une certaine manière la mémoire de l’écologie pour avoir été les premiers à réfléchir sur le sujet dès les années 70. Les soixante treize numéros du Sauvage
Lire la suite de »

Reporterre n°124

27 mai 2017,

La sélection hebdomadaire de Reporterre n°124

Le combat tranquille d’un paysan pour la liberté des semences

Hulot est un homme d’une rare naïveté, pour rester poli (Fabrice Nicolino)

Le marché bio s’envole, les paysans bio craignent de perdre leur âme

VIDEO – Sur le triangle de Gonesse, des plantes contre la menace du béton

Le groupe Auchan veut manger les meilleures terres d’Ile-de-France, à Gonesse, pour y implanter un énorme centre commercial. Les écologistes proposent une alternative vivante. Dimanche 21 mai, ils ont manifesté pour affirmer la nécessité de préserver l’agriculture. Reportage en vidéo. Lire la suite

Persécutés au Brésil, les Indiens appellent l’Europe et la France à l’aide

Que se passe t-il dans la tête de Macron?

22 mai 2017,

par Alain Hervé   

Devant le spectacle bruyant, inattendu, sorte d’opera furia présidentiel auquel nous assistons, on peut se poser une question. Que se passe-t-il entre les oreilles de celui qui décide de s’emparer du gouvernement d’une nation, de la France?

Etrange initiative. S’agit il d’assouvir un besoin urgent d’apparaître être le premier des premiers ? S’agit il de se sentir investi d’une mission, d’entendre des voix ? De délivrer son pays des malheurs qui l’accablent ? Difficile en l’occurrence de ne pas évoquer des précédents historiques : Jeanne d’Arc, Bonaparte, De Gaulle et d’autres moindres.

Autrement dit le moteur est soit d’origine personnelle, soit réponse à un appel venu du dehors. J’ai eu l’occasion de côtoyer des individus habités d’une passion qu’ils
Lire la suite de Que se passe t-il dans la tête de Macron? »

Ça chauffe dans nos assiettes

19 mai 2017,

par Christophe Chelten

Et si la révolution écologique devait advenir par notre assiette ?

Gourmande perspective qu’Olivier Roellinger annonce dans sa préface par la formule plus modérée d’un « … soulèvement alimentaire qui est en marche ».

En effet lorsque les politiques peinent à commencer de comprendre les enjeux du réchauffement climatique, on s’en aperçoit avec l’actuel nouveau gouvernement, les mangeurs que nous sommes en ont déjà compris les enjeux. Yves Leers et Jean-Luc Fessard nous détaillent comment en mangeant mieux, on se porte mieux et comment on contribue à sauver la biosphère qui nous permet d’exister.

Une vingtaine de recettes illustrées incitent à passer de la théorie à la pratique. Allez voir le « Tout pommes et sa crème anglaise » miam, miam…!

Publié par Buchet Chastel, vendu 19€

Bonne chance, Monsieur le ministre d’état!

18 mai 2017,

Il n’y a plus qu’à…

Hulot au gouvernement immense espoir

17 mai 2017,

par Alain Hervé
La nomination de Nicolas Hulot ministre « de la transition écologique et solidaire » est la plus grande innovation de ce nouveau règne républicain. Il est à porter au crédit d’Emmanuel Macron qui autorise soudain des positions radicales à s’exprimer. Hulot est détenteur d’une longue pratique et d’une profonde connaissance de l’écologie.
Reste à voir comment il pourra exprimer ses convictions.
Je ne pense pas qu’il soit réductible à une ligne « économiste » du gouvernement. Que tous les écologistes le soutiennent, qu’il s’agisse des militants, des philosophes ou des politiciens carriéristes. Nous assistons à une prodigieuse innovation dans la politique française.
Bonne chance Nicolas.

A.H.