21 septembre 2011,

« Culture et écologie », car les écologistes ne sont pas des obscurantistes.

LE SAUVAGE N0 9 JANVIER 1974

LE SAUVAGE N0 9
JANVIER 1974

Voilà maintenant cinq ans que le Sauvage reparaît sur Internet. Plus de mille trois cents  articles sont désormais disponibles, dans lesquels vous trouverez une réflexion écologique fondamentale commencée en 1973 . Vous affichez en haut à droite le sujet, la rubrique ou l’auteur que vous voulez consulter et vous cliquez. Fouillez le Sauvage en profondeur… Ce sont aussi bien des reprints de l’ancien Sauvage, que des articles d’actualité qui s’y ajoutent désormais chaque jour. Nous représentons d’une certaine manière la mémoire de l’écologie pour avoir été les premiers à réfléchir sur le sujet dès les années 70. Les soixante treize numéros du Sauvage
Lire la suite de »

Présidentielles et croissance

14 janvier 2017,

croissance en France depuis 1960par Charles Ribaut

Comme il a été souligné sur ce site à plusieurs reprises, l’attitude vis à vis de la croissance est le principal critère de clivage entre les écologistes et le reste de l’échiquier politique. Le gain de croissance, la recherche d’une croissance perdue, l’idée même qu’une croissance illimitée dans un monde limité peut être durable relèvent du déni de réalité le plus généralement partagé. Ce déni peut porter sur différents maillons de la chaine entre économie et écologie.

Les climato-sceptiques reportent leur déni sur la géophysiologie, le climat ne change pas ou s’il change en tous cas l’homme n’a pas d’effet sur ces changements ; leur cohérence est à ce prix.

La plupart des politiques qui admettent le bien fondé
Lire la suite de Présidentielles et croissance »

Reporterre n°108

14 janvier 2017,

2017.RedLa sélection hebdomadaire de Reporterre n° 108

Les nouveaux tests d’évaluation des pesticides ne sont pas appliqués

11 raisons de désespérer de 2017 – mais l’espérance trace son chemin

Mobilisation réussie : à Dax, les faucheurs de chaises l’ont emporté sur la banque fraudeuse

Jean-Luc Mélenchon : « L’écologie est une géopolitique en faveur de la paix »

Derrière la grippe aviaire, une multiplication mondiale des pandémies animales

Programme de saison

10 janvier 2017,

yannickjadotRegardez en direct les vœux des écologistes et découvrez le programme  de Yannick Jadot Mercredi 11 janvier à 11h (http://yannickjadot.fr/)

Surtout ne pas se décourager

8 janvier 2017,

lamarck-1-jpgL’homme par son égoïsme trop peu clairvoyant pour ses propres intérêts, par son penchant à jouir de tout ce qui est à sa disposition, en un mot, par son insouciance pour l’avenir et pour ses semblables, semble travailler à l’anéantissement de ses moyens de conservation et à la destruction même de sa propre espèce. En détruisant partout les grands végétaux qui protégeaient le sol, pour des objets qui satisfont son avidité du moment, il amène rapidement à la stérilité ce sol qu’il habite, donne lieu au tarissement des sources, en écarte les animaux qui y trouvaient leur subsistance, et fait que de grandes parties du globe, autrefois très fertiles et très peuplées à tous égards, sont maintenant nues et stériles, inhabitables et désertes…On dirait que l’homme est destiné à s’exterminer lui-même après avoir rendu le globe inhabitable.

Jean-Baptiste Monet, chevalier de Lamarck, 1820. Système analytique des connaissances positives de l’homme, A. Belin. Paris

Reporterre n°107

6 janvier 2017,

reporterre La sélection hebdomadaire de Reporterre n° 107

Le faux miel envahit les rayons des supermarchés

Près de Vannes, un collectif des collectifs bouillonne dans la Marmite

De plus en plus puissants, les vélos électriques se transforment en bolides

2016 en images : montée des tensions, résistance vigoureuse

Route solaire : Ségolène Royal a tout faux

Les cotons-tiges vont disparaître. Enfin, ceux en plastique

Gestion de votre abonnement.