21 septembre 2011,

« Culture et écologie », car les écologistes ne sont pas des obscurantistes.

LE SAUVAGE N0 9 JANVIER 1974

LE SAUVAGE N0 9
JANVIER 1974

Voilà maintenant cinq ans que le Sauvage reparaît sur Internet. Plus de mille trois cents  articles sont désormais disponibles, dans lesquels vous trouverez une réflexion écologique fondamentale commencée en 1973 . Vous affichez en haut à droite le sujet, la rubrique ou l’auteur que vous voulez consulter et vous cliquez. Fouillez le Sauvage en profondeur… Ce sont aussi bien des reprints de l’ancien Sauvage, que des articles d’actualité qui s’y ajoutent désormais chaque jour. Nous représentons d’une certaine manière la mémoire de l’écologie pour avoir été les premiers à réfléchir sur le sujet dès les années 70. Les soixante treize numéros du Sauvage
Lire la suite de »

The Conversation

25 juillet 2017,

J’ai testé pour vous le site internet The Conversation. Son titre est anglais : le concept est né en Australie et reflète la volonté d’un consensus mais il existe une version française depuis fin 2015. C’est un média lié à la recherche universitaire donc à visée mondiale, et sans but lucratif. Les Sciences de l’Homme dominent sur les autres disciplines mais c’est aussi ce qui intéresse le public. Leur slogan « L’expertise universitaire, l’exigence journalistique » reflète assez bien l’ambition des universitaires qui animent cette source d’information. Il ne s’agit bien entendu pas d’atteindre LA vérité mais d’essayer de s’en rapprocher de la manière la plus sereine possible, en gardant parfois un titre accrocheur, ça c’est le versant journalistique, il faut bien inciter à la lecture.
Un article paru hier sur la démographie illustre ce propos. Le titre en est « Sommes nous trop nombreux sur terre ?« , le contenu est, pour autant que je puisse en juger, bien documenté, intéressant, facile à lire. J’en ai tiré la figure ci-jointe de l’auteur, qui complète celle de mon dernier article. La réponse à la question posée par le titre alléchant est plus que succincte, ce qui évite d’aborder les aspects politiques et idéologiques, qui sont particulièrement délicats à traiter dans une publication académique. Il ne faudrait pas condamner cette démarche pour autant, la rubrique politique est par ailleurs bien fournie et devrait plaire à celles et ceux qui cherchent l’information dans un journal comme Le Monde. The Conversation me semble être un louable essai de rempart contre le raz de marée de désinformation qui menace internet.
G. N.

Faire des bébés

23 juillet 2017,

par Ghislain Nicaise

Avec l’avis du Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE) du 15 juin dernier sur l’ouverture de l’accès à la Procréation Médicalement Assistée (PMA), le débat sur la distinction entre sexualité et procréation est revenu sur le devant de la scène médiatique.

Je vais me lancer dans ce débat sur le sexe. Je n’ai pas entrepris de vous écrire un texte torride, vous êtes prévenu-e-s mais vous pouvez cependant continuer la lecture si le point de vue d’un biologiste vous intéresse.

On peut faire sans sexe mais c’est mieux avec
Lire la suite de Faire des bébés »

Claude?

22 juillet 2017,

Il ne s’appelle pas Claude mais il est le peintre le plus connu et le plus respecté de l’art dit contemporain. Il s’appelle Money.

A.H.

EGA

21 juillet 2017,

Avez-vous entendu parler des États Généraux de l’Alimentation ? Saviez vous que vous pouvez vous exprimer sur le sujet ?

Le 20/07/2017 14:05, Jacques Caplat a écrit :

Bonjour,   La « consultation » des États généraux de l’alimentation (EGA) est ouverte. Il faut d’abord s’inscrire via cette page, puis valider le courriel reçu, et il est alors possible de voter, commenter et contribuer :

https://www.egalimentation.gouv.fr/pages/comment-participer

Pour information, j’ai proposé une contribution :

https://www.egalimentation.gouv.fr/projects/comment-accompagner-la-transformation-de-notre-agriculture-vers-les-nouveaux-modes-de-production/consultation/consultation-4/opinions/solutions/proposer-un-veritable-plan-de-transition-progressive-vers-l-agriculture-biologique

Pour que cette approche soit « visible » dans la consultation, il serait utile qu’un maximum de personnes aillent voter pour cette proposition. Il serait intéressant qu’elle remonte vers les premières visibles, de façon à ne pas être escamotée.

En allant sur les autres propositions, vous verrez sans doute également quelques commentaires que j’ai laissés (idem, ne vous privez pas de les soutenir ;-)…). À chacun-e de jouer !   Cordialement,

Jacques Caplat

Aux ordres!

19 juillet 2017,

Lorsque j’avais été dans ma jeunesse invité à devenir militaire j’ai appris que l’ordre quel qu’il soit, d’un supérieur, en l’occurrence pour moi celui d’un caporal, ne pouvait pas se discuter. Sinon on était envoyé au gnouf.

Il n’avait pas non plus été précisé que je puisse présenter ma démission de l’armée.

Il semble qu’ à partir d’un certain grade ces règles ne s’appliquent plus.

A.H.