21 septembre 2011,

« Culture et écologie », car les écologistes ne sont pas des obscurantistes.

LE SAUVAGE N0 9 JANVIER 1974

LE SAUVAGE N0 9
JANVIER 1974

Voilà maintenant cinq ans que le Sauvage reparaît sur Internet. Plus de mille trois cents  articles sont désormais disponibles, dans lesquels vous trouverez une réflexion écologique fondamentale commencée en 1973 . Vous affichez en haut à droite le sujet, la rubrique ou l’auteur que vous voulez consulter et vous cliquez. Fouillez le Sauvage en profondeur… Ce sont aussi bien des reprints de l’ancien Sauvage, que des articles d’actualité qui s’y ajoutent désormais chaque jour. Nous représentons d’une certaine manière la mémoire de l’écologie pour avoir été les premiers à réfléchir sur le sujet dès les années 70. Les soixante treize numéros du Sauvage
Lire la suite de »

Fascinantes mégaptères

29 juillet 2016,

mégaptère:phoque:orquepar Ghislain Nicaise

L’altruisme des baleines

Dans Science Magazine du 22 juillet 2016, un article décrit le sauvetage d’un phoque de Weddell (1) par une baleine à bosse (2). Le phoque était réfugié sur une petite plaque de glace et des orques (3) coordonnaient leur nage pour faire une vague qui le fasse glisser et tomber à l’eau. Normalement le phoque était destiné au prochain repas (4). C’est alors que deux mégaptères (2) sont intervenues. Le phoque a glissé sur la poitrine de la mégaptère la plus proche, qui a continué à nager en bombant le ventre en l’air, ce qui mettait le phoque hors d’atteinte des orques. Quand le phoque glissait, la baleine le remettait en place avec une de ses grandes nageoires, qui sont à l’origine du nom de mégaptère. Ceci jusqu’à ce que le phoque trouve refuge sur une autre glace flottante. Il semble que ce type de comportement ne soit pas du tout exceptionnel (5)
Lire la suite de Fascinantes mégaptères »

Ernest Pignon-Ernest à Nice

28 juillet 2016,

Pasolini-Pietà-Roma-2015-5Par Mari-Luz Hernandez

Pour la première fois, la Ville de Nice accueille, cet été, une grande exposition rétrospective d’Ernest PignonErnest au sein du Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain, le MAMAC, bâtiment atypique enveloppé d’une peau de marbre de Carrare. Je suis allée découvrir cet artiste niçois dont j’ignorais, je l’avoue, presque tout … Pas de mots assez élogieux… éblouie est faible ! La découverte du parcours de cet artiste, de ces images, est fracassante, et à mon avis, il faut au moins deux visites. L’œuvre monumentale, extraordinairement moderne, plonge dans l’histoire méditerranéenne, et sa culture de la mort. Il ne s’agit pas de toiles au sens propre du mot. Ernest Pignon-Ernest est un « artiste de rue ». Il a délibérément créé des œuvres éphémères
Lire la suite de Ernest Pignon-Ernest à Nice »

La poupée sanglante Théâtre de la Huchette

27 juillet 2016,

poupee-sanglantepar Michèle Valmont

En nous rendant au Théâtre de la Huchette pour assister à sa dernière production “La poupée sanglante” d’après Gaston Leroux, adapté en comédie musicale par Didier Bailly et Eric Chantelauze, nous nous réjouissions tant on a vu là-bas des spectacles de grande qualité.

Pour une fois, le plaisir n’était pas au rendez-vous. Est-ce dû à l’attente excessive dans la rue, désormais habituelle bien qu’incompréhensible puisque on devrait, me semble t’il, connaître le minutage précis des deux pièces précédentes qui se jouent depuis 50 ans ?

Ou bien la chaleur vraiment insupportable dans la salle qui crée un climat peu propice à la détente ? Toujours est-il que cette adaptation musicale ne nous a pas entièrement séduits.

Résumer en une heure et demie un roman-feuilleton de quarante épisodes est certes une gageure. En résumé rapide: en 1923 à Paris un horloger fabrique un automate à la beauté idéale, Gabriel, qui fascine sa fille Christine, en même temps courtisée par un charmant jeune homme, Jacques, et attirée par un homme à la laideur monstrueuse, Bénédict, qui va être à tort soupçonné des meurtres de plusieurs femmes et guillotiné.
Lire la suite de La poupée sanglante Théâtre de la Huchette »

Biodiversité agricole ?

25 juillet 2016,

Logos Semons la biodiversitéCOMMUNIQUÉ  : Loi biodiversité: des avancées inachevées pour la biodiversité agricole                                                   Le 25 juillet 2016. par le Collectif Semons la Biodiversité

Circulation des semences paysannes et traditionnelles ; brevetage du vivant ; interdiction des pesticides néonicotinoïdes : les questions touchant à la biodiversité agricole ont été jusqu’en lecture définitive du projet de loi Biodiversité âprement débattues. Si des avancées ont été actées, plusieurs points primordiaux restent en suspens pour permettre pleinement à la France de s’inscrire dans un projet annoncé agroécologique… Depuis 2014, le parcours du projet de loi Biodiversité n’a pas été un long fleuve tranquille,
Lire la suite de Biodiversité agricole ? »

Un avenir peint en vert pour la France ?

22 juillet 2016,

1607.Couverture M.SourrouilleCOMMUNIQUÉ DE PRESSE

L’écologie à l’épreuve du pouvoir. Un avenir peint en vert pour la France ?

Cet ouvrage donne des clés pour juger de la politique en toute connaissance de cause… À lire absolument avant d’aller voter ! Jusqu’en 1974, la politique ignorait l’écologie. En présentant sa candidature à la présidentielle, René Dumont fait entrer l’écologie en politique. Depuis, de nombreuses péripéties ont marqué historiquement la montée de cette nouvelle sensibilité en France. Plus la conscience que la planète et ses habitants sont en danger progresse, plus il se forme un peuple écolo… Alors oui, l’écologie sera un jour au pouvoir – et peut-être même plus tôt qu’on a tendance à le penser – même s’il est difficile de dire dans quel cadre. Lors d’une présidentielle ? D’une élection européenne ? Ou bien par le biais de députés qui feraient de la politique autrement ?

Dans un monde de plus en plus difficile et dangereux, il y a encore des raisons d’espérer. Les programmes qui tiennent compte de l’urgence écologique existent. Ils sont même nombreux. Et surtout, ils proposent une vision à long terme qui reste étrangement
Lire la suite de Un avenir peint en vert pour la France ? »