Arrêt immédiat du nucléaire

22 février 2012,

par Isabelle Taitt

Bonsoir le Sauvage

Je fais partie de ceux/celles dont les convictions antinucléaires ont été plus que largement inspirées
des écrits de Roger et Bella Belbeoch.

Nous sommes une poignée en France à défendre
le positionnement de l’arrêt immédiat du nucléaire
comme seule parole possible face aux dangers
immédiats que représente cette industrie.

Je vois avec plaisir en consultant Reporterre que le
Sauvage a consacré un article au décès de Roger
Belbeoch. Merci, les articles ont été rares, en particulier
un silence assourdissant de la part du Réseau Sortir du
Nucléaire.

Néanmoins, je voudrais que l’on prenne le temps de s’attarder
sur le petit mot dans la phrase de l’article de Laurent Samuel,
ce petit « mais » qui dit tout de notre difficulté, tant la fichue propagande
pro-nucléaire a été efficace, à expliquer que le nucléaire n’a rien à voir
avec les émissions de gaz à effet de serre, et qu’une hiérarchisation
s’impose.

« Roger Belbéoch était un antinucléaire radical, ce qui le conduisait par  exemple à considérer le « charbon propre » comme un moindre mal pour  échapper à la fois au désastre nucléaire et au réchauffement climatique.  Mais ses informations étaient fiables, et ses analyses rigoureuses. »

D’autre part, d’accord avec le texte sur Nicolas Hulot !
Eva Joly vient d’annoncer le désistement d’EELV au deuxième tour pour
le mieux placé… oubliant au passage que le nucléaire faisait partie de
l’ADN des Verts, disait-elle.

Isabelle Taitt

ps : je viens de lire l’article de Claudio Rumolino, et c’est une bonne surprise,
car il n’avait jamais jusqu’à présent, à ma connaissance, dénoncé la propagande selon laquelle
le nucléaire avait quelque chose à voir avec le changement climatique : nos idées avancent ?