Chaud et froid

6 février 2012,

Nous vous proposons une partie d’un texte remarquable du « Réseau sortir du nucléaire »

… Il est stupéfiant de constater la manière dont les défenseurs de l’atome parviennent à présenter les problèmes à l’envers. En effet, si nous venons à manquer d’électricité cet hiver, il serait stupide de s’en prendre aux écologistes ou aux Allemands, qui ont bien le droit de prendre des décisions raisonnables en se passant d’une technologie aux risques tant de fois démontrés. Regardons plutôt en face l’absurdité de notre système énergétique nucléarisé..

…A cause du chauffage électrique !
Un petit radiateur de 1kW “tournant“ en moyenne 10 h/j, pendant 180 jours consomme 1 800 kw. A titre de comparaison, un réfrigérateur de 120W branché en permanence mais “tournant” la moitié du temps consomme l’équivalent de 526 kw ; un ordinateur d’une puissance de 150W restant allumé en moyenne 5 heures par jour, 274 kw ; une lampe de 60W allumée en moyenne 5 heures par jour, 110 kw ; enfin, un radio réveil ou une veille de lecteur de DVD d’une puissance de 5W consomme 44 kw [5]. Ainsi, le chauffage électrique coûte très cher aux Français… pour qu’ils aient froid !

Aujourd’hui, la France est le seul pays en Europe à promouvoir le chauffage électrique : une option aussi chère qu’inefficace, qui prend des millions de Français au piège de la précarité énergétique, et qui n’a été développé que pour écouler la surproduction d’électricité nucléaire. Par ailleurs, le pic de consommation généré par les millions de convecteurs français propulse nos émissions de CO2 vers le haut [6].
Alors, avant que nos responsables politiques n’accusent nos voisins Allemands d’être la source de nos maux, il serait bon qu’ils s’interrogent sur notre dépendance électrique. Et commencer par investir dans la rénovation des bâtiments, plutôt que d’engloutir des dizaines de milliards d’euros pour rafistoler pour dix ans de plus des centrales largement en âge de partir à la retraite…

— Le saviez-vous ? —

•    En Autriche, le chauffage électrique est interdit par la Constitution !

•  Les Français paient certes l’électricité 25 % moins cher que leurs voisins allemands (notamment grâce aux subventions cachées dont bénéficie le nucléaire depuis plus de 40 ans)… mais ils en consomment 1,4 fois plus, alors même que l’Allemagne est plus industrialisée !

•    La consommation du chauffage électrique en France représente l’équivalent de 10 réacteurs nucléaires.

[5] Méthode de calcul ici.

[6] Selon les calculs de l’ADEME et de RTE, chaque KWh consacré au chauffage électrique correspond à l’émission de 500 à 600 g de CO2. Brûler directement du gaz pour se chauffer émettrait 2 à 3 fois moins… et isoler correctement les bâtiments encore moins. ADEME & RTE, Le contenu en CO2 du kWh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base del’historique, octobre 2007

Nous vous invitons à lire ce texte  en entier sur leur site.