828 381 voix

25 avril 2012,

Je voulais vous remercier pour votre texte écrit en réaction au premier tour des Présidentielles. Vous avez tout à fait raison : alors que l’écologie devrait être le thème essentiel de nos préoccupations actuelles, EELV a réussi à tuer l’écologie politique. Deux chiffres pour illustrer ce propos : alors qu’en 1981, tandis qu’un autre François, également socialiste, s’apprêtait à entrer à l’Elysée, Brice Lalonde réunissait 1 126 254 voix alors qu’un peu plus de 29 Millions d’électeurs avaient exprimés un suffrage. Hier, Eva Joly a rassemblé péniblement 828 381 voix (soit presque 300 000 voix de moins que Lalonde !),  pour presque 36 millions de suffrages exprimés. Ce ne sont que des chiffres certes, mais ils permettent de mesurer l’ampleur du désastre politique qu’a représenté cette candidature Joly, que bien des écologistes ont récusée hier dans l’isoloir. Quand vous dites que « l’écologie politique est politiquement morte pour l’instant », il n’y a pas en douter. EELV grâce à son accord politique avec le PS s’en relèvera, mais l’écologie politique en France ?
Sébastien Thiry