Espérance de vie

20 avril 2012,

Fin 2010, pour la première fois à ma connaissance pour un pays riche, on apprenait que l’espérance de vie aux Etats-Unis avait commencé à reculer, alors qu’auparavant (au moins depuis 1960) elle augmentait. On peut noter toutefois que ce recul n’apparait pas sur le graphique fourni par la Banque Mondiale.

Dans le Monde du 18 avril on peut lire que l’espérance de vie en bonne santé a diminué d’un an entre 2008 et 2010 pour les français. C’est un peu différent de l’espérance tout court mais après tout je n’ai pas vraiment envie de survivre malade, avec une démence sénile ou un cancer.

Fig. L’espérance de vie en France et son évolution depuis 1960 selon la Banque Mondiale.

J’essaye de suivre cette question mais je suis circonspect. Il y a une quarantaine d’années j’ai eu l’occasion de dire à la tribune de la Bourse du Travail de Lyon, devant une assemblée d’environ 3000 personnes bienveillantes, que l’espérance de vie dans notre pays avait commencé à diminuer. J’avais dû lire cela dans La Gueule Ouverte. Depuis elle a augmenté d’une bonne dizaine d’années. La pensée progressiste diffusée par les médiums veut que l’augmentation de cette espérance de vie continue de manière linéaire, par exemple en 2040 l’espérance de vie moyenne serait de 100 ans, la limite de l’espèce se situant vers 120 ans.

Cependant je crois qu’on devrait garder à l’esprit que les vieillards d’aujourd’hui ont vécu toute leur enfance nourris « en bio », tout en bénéficiant des progrès de la médecine intervenus depuis. Les papy-boomers nés après la fin de la seconde guerre mondiale, nourris de lait dopé au DDT, n’atteindront les 80 ans qu’en 2025. Les atteindront-ils ? Dommage que selon toute vraisemblance je ne serai plus là pour le vérifier.

Ghislain Nicaise