Ebahis et attentifs

9 mai 2012,

La période d’ébahissement devant l’élection (une nouvelle fois) d’un Président de la République se réclamant du socialisme, va bientôt prendre fin. Nous passons par la période des louanges. Quel homme admirable, habile, génial chantent-ils tous en choeur. Soit, on ne va pas bouder son plaisir.

Et ensuite?

Il me revient à l’esprit une phrase terrible de Bosquet/Gorz: « En l’absence de tout autre choix, mieux vaudrait un capitalisme non nucléaire qu’un socialisme nucléaire: car le premier hypothéquerait moins lourdement l’avenir ».

Hollande est il si intelligent qu’il sache comprendre cela.

A l’examen de l’équipe ministérielle qu’il va réunir autour de lui, nous aurons déjà une idée de ce qu’il veut entreprendre.

Je dois admettre que je suis inquiet devant la personnalité bureaucratique du personnage. Qu’a t-il fait d’autre dans la vie que de la politique? A-t-il touché la terre de ses mains? Parcouru notre planète à pied? Affronté des dangers physiques?

Je le vois démuni d’expérience matérielle, de ces cicatrices que la vie nous inflige, qui nous apprennent la vie. Je le trouve sympathique, subtil, capable de dissimuler sa stratégie. Puisse-t-il nous surprendre.

A.H.