Archive pour juin 2012

Danger mondial : les combustibles usés de Fukushima

14 juin 2012,

Nous relayons cette information de première importance que vous ne trouverez pas dans la presse nationale. Le Sauvage


http://groupes.sortirdunucleaire.org/Danger-mondial-les-combustibles

Selon des géologues japonais, un nouveau séisme de forte magnitude pourrait se produire à Fukushima. Des experts et des diplomates pointent le danger d’une nouvelle catastrophe, dont la gravité surpasserait largement Tchernobyl.

Dans le bâtiment du réacteur n°4 de la centrale de Fukushima Daiichi, la piscine de stockage des (suite…)

Farloni au perchoir

13 juin 2012,

Attention ce détail de la campagne électorale risque de peser lourd dans l’Histoire. Un homme de terrain, Olivier Farloni est prié de s’effacer pour laisser sa place à une diva parachutée par le parti. Cette affaire a un parfum de Fouquet’s. On s’en souviendra longtemps. Farloni modeste militant devient une vedette nationale malgré lui. Quelles sont ses qualités, nous l’ignorons mais il a la légitimité d’avoir milité sur son territoire avec constance,  et d’avoir soutenu Hollande dès le début dans ses ambitions présidentielles.

Il a labouré et on lui interdit de récolter. L’arrogance de la dame, quels qu’aient pu être ses mérites en son temps, est insupportable. Son appétit de pouvoir indécent.

L’épisode du tweet Treiweiler ajoute une dimension burlesque à l’affaire. Cependant j’apprécie cette irruption  affective dans une architecture politico-bureaucratique sinistre.

Que ce tweet ait un contenu plus machiavelique n’est pas exclu. Que Hollande en ait laissé la diffusion se produire, lui permet indirectement de participer à la déconfiture de son encombrante ex compagne, n’est pas tout à fait exclu.

En tant que Président de la République il s’ implique de manière partisane dans le débat électoral. C’est dommage. Sa posture présidentielle commence de s’ébrécher.

Farloni peut-il prétendre accéder au perchoir, s’il s’empare du tremplin préparé pour une autre?

Christophe Chelten

EELV, ou le rôle principal dans le dîner de cons…

13 juin 2012,


Nous reproduisons ici cette réflexion, méditation d’Yves Paccalet qui nous semble très bien venue sans que nous en partagions toutes les conclusions. Nous pensons en effet que nous devions aller aux présidentielles pour utiliser la tribune offerte et faire savoir au grand public ce qu’est l’écologie. Ce ne fut pas le cas avec la candidate choisie. Merci cependant à Yves d’avoir mouillé sa chemise.

Le Sauvage

Journal de campagne par Yves Paccalet
11 juin 2012
Fin de partie
Le rôle principal dans le dîner de cons… tel est mon sentiment au matin qui suit cette élection législative. Dans la deuxième circonscription de la (suite…)

Il Vecchio Zuavo

12 juin 2012,

C’est dans le Piémont italien , à Cuneo , via Roma, à deux pas de la prestigieuse Place centrale. La vieille enseigne intrigue. Au fond de la cour d’un palazzo, sous une vigne vierge, une institution où, comme son nom l’indique, on pratique une cuisine datant des temps héroïques. Les hasards de l’histoire ont fait qu’un régiment de zouaves a cantonné dans la ville après les batailles de Magenta et de Solférino en 1859. Et y a laissé de bons souvenirs. Le décor est d’époque comme le couvert et les tableaux au mur. Nous y avons déjeuné de salade de viande crue, spéciale végétariens, de petits farcis et de penne fait maison, en sauce riche. Bu un excellent Dolcetto.

Le 9ème et  dernier régiment de zouaves de Carlement à Givet fut dissous en 2006. Les zouaves doivent leur nom à une tribu berbère les Zwava. Le Zouave du Pont de l’Alma, témoin des crues de la Seine fut érigé après les hauts faits de zouaves pendant la guerre de Crimée.

Si nous avions persisté dans la transgression, nous aurions mangé le Bollito, un mélange de viandes bouillies dont le sanctuaire se trouve à Carrù à quelques kilomètres.

Michèle Valmont

Cuneo, Via Roma, 23 tel:0171602020

Fascisme Economique

7 juin 2012,

par Alain Hervé

On assiste à un spectacle dont on ne connaît pas l’auteur. Les acteurs qui tiennent le devant de la scène sont sans visage, grandioses, hors d’atteinte des moucherons humains, ils s’appellent Milliards. Le show est intitulé : Economie.

Où l’on découvre que ce spectacle est panoramique, omniprésent, quadri-dimensionnel. Il entre dans nos vies. Les détermine entièrement. De notre premier à notre dernier souffle. Du berceau au cercueil. (suite…)