Partez comme Sylvain

3 octobre 2012,

« En Sibérie, après des nuits de vodka, je me nettoyais avec quarante ou cinquante kilomètres de marche quotidiens. D’ailleurs je n’emporte jamais la moindre pharmacie dans l’immensité du monde ».

En voilà un qui ne va pas contribuer au déficit de la sécurité sociale. Tesson vous connaissez? Sylvain Tesson, celui qui parcourt le monde à pied, à bicyclette, à cheval et nous le raconte. Un homme assez exemplaire. Vous en aurez une petite idée avec son mince volume intitulé: « Petit traité sur l’immensité du monde » (Pocket) . Un peu prêcheur parfois. mais nous sommes sympathisants de son prêche. On rêve que beaucoup de chômeurs prennent la route. Plutôt que de rester assis à la porte de Paul Emploi. Evidemment il faut prévoir le matériel nécessaire selon Sylvain Tesson, soit un bon bâton, un carnet de note (en papier de riz, parce que plus léger), une flute à bec et un chapeau à plume. Il sait écrire aussi bien qu’il sait marcher. Ses recueils de nouvelles sont délectables, lisez « Une vie à coucher dehors » et écrivez nous pour nous dire ce que vous en pensez.
Si vous avez le temps avant de partir à pied autour du monde.

Alain HERVE