Archive pour décembre 2012

67 recettes… Suite

31 décembre 2012,

Texte de Gabriel Peynichou , dessins Laurent Davezies

Parmentier de canard

Encore une recette pour recevoir une dizaine de personnes sans stress.

Pour commencer, on achète 3 kg de pommes de terre, une livre d’échalotes du persil  plat, (le seul qui mérite le nom de persil) de la chapelure et enfin une grosse boîte de confit de canard. (suite…)

Créative année 2013 aux Sauvages

31 décembre 2012,

Lulu au nom de toute la rédaction, souhaite une année passionnante et créative  aux lecteurs du Sauvage.

67 recettes… Suite

30 décembre 2012,

Texte de Gabriel Peynichou , dessins Laurent Davezies

Pintade aux feuilles de figuier

Dans ses nouveaux essais sur l’entendement humain, Leibnitz[1] prête à Philalèthe ces  propos :

« Plût à Dieu que tous les théologiens et Saint Augustin lui-même eussent toujours pratiqué  la recette exprimée dans ce passage. Mais les hommes croient que l’esprit dogmatisant est une marque de leur zèle pour la vérité »

Il s’agit, on l’aura compris, de la controverse concernant la meilleure manière d’accommoder la pintade. (suite…)

Le bal d’Irène Nemirovsky

30 décembre 2012,

par Michèle Valmont

Jusqu’à présent, on connaissait la nouvelle « Le bal » d’Irène Nemirovsky surtout grâce au film de Wilhelm Thiele, où l’on assistait en 1931 aux débuts de la toute jeune Danielle Darrieux. C’est à une nouvelle adaptation, théâtrale, que nous convie Virginie Lemoine au théâtre de la Huchette.

L’histoire : un couple de bourgeois récemment enrichis décide, pour étaler sa richesse aux yeux du monde, d’organiser un bal. Leur fille Antoinette, adolescente de 14 ans, écartée de l’événement, va, pour se venger, jeter dans la Seine toutes les invitations. Sous ses dehors anodins, le propos d’Irène (suite…)

Merci la Terre Nous sommes tous écologistes

29 décembre 2012,

Les éditions Sang de la Terre proposent pour offrir ce petit livre bon marché, 4,90€ qui devient le classique de l’Ecologie. Pédagogique, non politique. Pratique, non polémique. Il récapitule les fondamentaux de la Planète vivante dont nous sommes les locataires. A distribuer d’urgence dans les classes, les familles, les bibliothèques…        A oublier sur les bancs du métro.         Ce qu’ils en pensent :

Jean-Marie Pelt, botaniste, écrivain Fondateur de l’Institut européen d’écologie

Alain Hervé nous présente une sorte de digest pertinent et percutant sur la crise écologique, les risques encourus et les mesures à prendre, collectives ou individuelles. Sa critique de l’anthropocentrisme qui nous a rendus prédateurs de la  nature et de la terre, je la partage entièrement. Je pense que l’homme peut et doit évoluer vers une convivialité généralisée entre humains bien sûr mais aussi avec tous les vivants. J’ai beaucoup aimé ce livre et j’en recommande vivement la lecture à tous, puisque tous nous sommes des écologistes. Novembre 2012 – (suite…)