Le pape et le nucléaire

9 janvier 2013,

Michel Gueritte nous communique:

Le Pape, qui rappelons le, ne peut renier ses origines, aurait une sensibilité assez proche du parti vert allemand (Die Grünen) et suivrait de très près la question de l’enfouissement des déchets nucléaires. Il aurait des dossiers complets sur ASSE et GORLEBEN.
Son entourage confirme que parmi les 82
“cartons” de documents saisis dans les deux appartements de fonction du majordome Paolo GABRIELE, au Vatican et à Castel Gandolfo, figurait un dossier complet sur le projet CIGéo à BURE.

http://www.lefigaro.fr/international/2012/10/02/01003-20121002ARTFIG00346-vatican-reprise-du-proces-eclair-du-majordome-du-pape.php

Excédé par trop de communications contradictoires,
agacé notamment par les “Lügen” (mensonges) voire les manipulations concernant le potentiel géothermique de BURE,

http://www.villesurterre.eu/images/stories/bure-121229-geothermie-est-republicain.pdf

interpelé par le contenu du site www.cigeo.com,
qu’Il consulte régulièrement grâce à sa toute nouvelle tablette numérique,
le Pape a décidé :
– de se forger sa propre opinion,
– de venir à BURE rencontrer les acteurs du Débat public,
– et de descendre à 500 mètres, dans les enfers du laboratoire.

N’oublions pas que Joseph Ratzinger, plus intéressé par la théologie que par la géologie, est un adepte de la théorie de la révélation.
La révélation a une dimension subjective ou personnelle
parce qu’elle n’existe que s’il y a quelqu’un pour la recevoir :
Là où il n’y a personne pour percevoir une révélation, il ne s’est produit aucune révélation, parce qu’aucun voile n’a été ôté
Le Pape entend donc venir soulever le voile qui cache la vérité de CIGéo et percevoir une révélation…
Interrogée, la direction de l’ANDRA à BURE tout comme à CHATENAY-MALABRY est dans le flou et se refuse à tout commentaire. On sait simplement que les techniciens ascensoristes travaillent à la sécurisation et à la mise en conformité des deux monte-charges pour qu’il soient aux normes “papamobile”.

Selon Marc STENGER, la date de la visite du Pape à BURE n’est pas encore fixée,
mais devrait se situer avant le début du Débat public
La CNDP se réunirait le 6 février prochain.

L’abbé Pascal LESEUR, membre du groupe de réflexion et curé de Joinville et de Saudron (Haute-Marne)
aurait aimé que le Pape puisse venir le 17 janvier 2013.
Il aurait pu alors participer à la conférence-débat
ETHIQUE et GESTION DES DECHETS NUCLAIRES
qui se déroulera dans la Salle des Fêtes de Joinville à 20 h.

De notre envoyé spécial à Rome :
M.G.


« Avant de quitter Rome…« 

Le 20 novembre, les neuf évêques de l’Est de la France ont écrit à leurs diocésains et amis pour décrire le climat « confiant et fraternel »,
dans lequel ils ont fait part au Pape et à ses collaborateurs, de leurs « engagements dans l’Eglise et dans la société,
la crise que nous traversons et les difficultés propres aux jeunes générations
« .
« Le Pape nous a appelés à ne céder ni au découragement ni au repli » soulignent-ils avant de conclure :
« Cette visite ad limina nous a confortés dans notre appel, dans notre mission de pasteurs
et de responsables vis à vis des générations futures.
Elle nous a renouvelés dans notre amour de l’Eglise et notre communion avec le successeur de Pierre
« .