PAC CLIC

13 mars 2013,

I field goodLa Fondation Nicolas Hulot lance une pétition intitulée « Réformons la Politique Agricole Commune pour une agriculture et une alimentation d’avenir ». Cette pétition est adressée à notre ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll.

                       Cliquez ici pour signer la pétition.

Je ne suis pas grand assidu des pétitions mais quand elles concernent un sujet vital, je signe. Je suis plutôt favorable à l’Europe mais la manière dont est distribué l’argent de la PAC me révulse. Je n’ai plus en mémoire la liste des principaux bénéficiaires sur le territoire français, je me souviens seulement que la famille princière de Monaco y figurait en bonne place dans le peloton de tête, pour une somme confortable, qui aurait permis d’installer plusieurs agriculteurs en bio.

Charles Ribaut

Le communiqué :

« Chaque année, vous donnez, souvent sans le savoir, 100 euros pour soutenir majoritairement une agriculture gourmande en énergie et en pesticides.

En tant que citoyens européens, vous financez par vos impôts la PAC : la Politique Agricole Commune des États membres de l’Union européenne. Un budget annuel colossal de 50 milliards d’euros par an, qui ne sert qu’en minorité une agriculture durable, et qui n’encourage pas les agriculteurs qui optent pour des pratiques plus écologiques, pourvoyeuses d’emploi, justes et solidaires. Il faut que cette tendance s’inverse.

Nous avons une occasion d’agir sans précédent : la PAC est actuellement en cours de réforme et cela ne se produit que tous les 7 ans. La Fondation Nicolas Hulot a donc lancé une pétition sur Change.org afin de soutenir une réforme de la PAC qui va dans le sens d’une agriculture d’avenir.

Cliquez ici pour signer notre pétition.

Nous demandons que cette réforme soit organisée autour de quatre principes : favoriser l’installation de nouveaux agriculteurs, accorder plus d’aides aux systèmes agricoles les plus respectueux de notre environnement, répartir de manière plus équilibrée les aides entre les types d’agricultures et les différents pays, et ne plus pénaliser les agricultures du Sud.

À la Fondation Nicolas Hulot, nous avons toujours eu à cœur de créer des passerelles entre les citoyens et les décideurs politiques. Cette réforme de la PAC est une opportunité sans précédent d’agir sur un sujet qui vous concerne.

Aujourd’hui même, les députés européens sont invités à voter un premier texte, avant que les discussions entre le Parlement européen, la Commission européenne et les représentants des états membres ne s’engage. En cette date symbolique, vous avez la possibilité de faire entendre votre voix sur la manière dont cet argent est utilisé. Plus vous serez nombreux à soutenir ces principes, plus la portée de notre action sera importante.

Cliquez ici pour signer notre pétition pour une agriculture d’avenir, écologique, juste et solidaire.«