Archive pour juin 2013

Coluche dixit

15 juin 2013,

Définition de l’austérité par Coluche: Apprendre à se passer de choses dont nos parents ignoraient l’existence.
Nous avons retenu l’esprit de la réflexion mais avons un doute sur sa formulation exacte. Si vous la connaissez, communiquez nous la.

Je pense à Yu

15 juin 2013,

par Michèle Valmont

v_Piece.1367Madeleine vit seule dans un appartement en friche, au milieu de cartons vides. Elle a raté sa vie sentimentale et compromet sa vie professionnelle à cause de l’obsession qui la mine : elle ne pense qu’à Yu.

Yu Dongyue est un journaliste chinois qui, en mai 1989, pour avoir, avec deux camarades, lancé des oeufs emplis de peinture sur un portrait de Mao sur la place Tienanmen, a été incarcéré pendant 17 ans. Depuis que Madeleine a appris cette histoire dans un journal, elle a mis sa vie entre parenthèses : elle passe son temps à enquêter, à essayer de comprendre les motivations de ces jeunes chinois (suite…)

Ninon aux Mathurins

13 juin 2013,

image_39_1_ninon_lenclos_ou_la_libertepar Michèle Valmont

« Lenclos ou la liberté », le sous-titre de la pièce « Ninon », résume par un jeu de mots concis l’esprit de l’oeuvre et par extension la philosophie du 17ème siècle. A la fin du règne de Louis XIV, l’influence croissante des dévôts, menés par Madame de Maintenon, épouse morganatique du roi, était heureusement contrée par un courant de libres penseurs, les Libertins, dont faisait partie Ninon de Lenclos, qui, avec son salon… et son alcôve (elle aurait eu des centaines d’amants jusqu’à l’âge de 75 ans!) était au centre de la vie mondaine et intellectuelle de Paris. Ce sont ses rapports d’amitié et de rivalité avec l’ambitieuse Françoise de Maintenon que narre la belle Ninon, au seuil de la vieillesse, à un jeune abbé énamouré.

La pièce, en alexandrins, est de l’auteur belge Hippolyte Wouters. Quel (suite…)

Fiscalité écologique et transition

13 juin 2013,

par Ghislain Nicaise

Le 12 juin une déclaration commune a été publiée simultanément par Europe Ecologie-Les Verts et le Parti Socialiste sous le titre

Pour une fiscalité écologiquement efficace et socialement juste

Le contenu de cette déclaration est moins ambitieux que ne le laisserait supposer le titre puisque le but affiché est « de mettre en place une fiscalité écologique qui permette au moins de rattraper la moyenne européenne ». En effet la France, malgré le Grenelle de l’environnement de 2007 « était en 2010 à l’avant-dernière place des pays de l’Union européenne, juste devant l’Espagne pour ce qui concerne la part de la fiscalité environnementale dans le PIB, soit 1,86 % pour une moyenne européenne à 2,37 % ».  (suite…)

L’écologisme : en avant

13 juin 2013,

Dans ma jeunesse nous disions à propos de l’écologisme « ni de droite ni de gauche, en avant » pour bien marquer l’importance que nous attachions à la lutte contre le productivisme (ce que l’on nomme maintenant La croissance). La question posée dans l’article précédent d’Alain Hervé (L’écologie est-elle de droite ou de gauche ?) a été évoquée sur ce site il y a deux ans à propos des alliances politiques. L’article se terminait par le paragraphe suivant, qui reste d’actualité :

« L’inéluctable diminution des revenus, la décroissance, qu’elle soit subie brutalement ou accompagnée lucidement, ne sera supportable que dans un contexte de forte diminution des inégalités : c’est je pense une partie essentielle du message des indignés. Pour la diminution des inégalités, la gauche est meilleure : elle ne le fait pas bien mais c’est ce qu’elle sait faire mieux que la droite. »

L’écologie-science (des écologues) n’a bien entendu pas de rapport direct avec la droite ou la gauche, pas plus que les mathématiques, mais l’écologie politique ou écologisme (des écologistes) ne devrait pouvoir s’allier qu’avec la gauche, tant qu’elle n’a pas conquis la majorité des suffrages démocratiques, ce qui risque de prendre du temps.

Ghislain Nicaise