Régurgitation et Création

31 août 2013,

Soyez attentifs : on fréquente, on lit deux sortes de penseurs, deux sortes d’écrivains, deux sortes de philosophes. Les régurgiteurs et les créateurs. Les régurgiteurs pratiquent les citations, les créateurs inventent.

J’ai finalement lu Antoine Compagnon « Un été avec Montaigne ». Je n’ai pas compris ce succès de librairie. C’est sympathique, studieux. je ne sais pas ce que ça pouvait donner sur France Inter. Ca manque de saveur. Ca manque d’écriture. Ca manque de folie. Retournez à Sarah Bakewell. (voir article « Montaigne Lapouge ») Certes le propos est plus ambitieux, mais Bakewell nous presse Montaigne comme une orange et nous offre un jus frais.

La couverture et le format du livre ont fait son succès. Dommage qu’on ne mentionne pas l’auteur de la jolie ombre chinoise.

Et si vous n’avez rien d’autre à lire retournez voir le « Journal atrabilaire » de Jean Clair  Folio 2008. C’est méchant, lucide. Un régal de lucidité. Jean Clair pour ceux qui l’ont oublié avait créé l’exposition « Mélancolie ».

A.H.