« Les derniers jours » de Jean Clair

6 mars 2014,

par Christophe Chelten

Jean Clair (dr)

Jean Clair (dr)

Nous avons lu avec grand plaisir le dernier livre de Jean Clair. Voilà un homme indépendant qui s’exprime. Dans le concert conformiste qui accable l’expression intellectuelle en France, Jean Clair ose. Fort de sa légitimité sociale et culturelle, (académicien, conservateur du musée Picasso,  animateur de l’admirable exposition Mélancolie au Grand Palais en 2006, fils de paysan…) il ose critiquer les divagations misérables de l’art dit moderne.

Son « Journal atrabilaire » publié en 2006 est suivi par « Les derniers jours », il nous réjouit par son alacrité, son agressivité, son je-m’en-foutisme  du qu’en dira-t-on. Enfin une analyse claire des complaisances de notre époque. Jean Clair est manifestement un descendant d’Emil Cioran. Ce qui est déjà un titre de gloire mais encore c’est un esprit libre et foisonnant. C’est un exercice tonique et réjouissant de le suivre dans ses tirades vengeresses , même si l’on ne partage pas la totalité de ses opinions.

Son analyse de la destruction du paysage et du monde paysan, de sa déportation vers les villes au siècle dernier, est particulièrement pertinente. Qui d’autre ose en parler? Lorsque nos campagnes vont devoir être repeuplées pour nourrir les Français avec une nourriture non chimique.

Publié chez Gallimard

C.C.