Archive pour mars 2014

AB

18 mars 2014,

Couv.livre CaplatSur le site de notre excellent confrère Reporterre, un entretien avec l’agronome Jacques Caplat.

« L’agriculture biologique peut nourrir le monde »

mardi 4 mars 2014

L’agriculture biologique n’est pas une aimable fantaisie de bobos en mal de verdure, mais une démarche apte à sortir l’agriculture européenne de l’impasse dans laquelle elle se trouve. Enjeu : nourrir neuf milliards d’habitants. Moyen : changer de paradigme, et sortir de la subvention aux machines. Entretien bousculant avec l’agronome Jacques Caplat.

L’agriculture biologique pourrait alimenter neuf milliards d’êtres humains et être plus productive que notre agriculture conventionnelle. C’est l’idée iconoclaste défendue par Jacques Caplat. Il est agronome, ancien conseiller agricole, fils d’agriculteur et auteur d’un ouvrage intitulé L’Agriculture biologique pour nourrir l’humanité (Actes Sud). Il y démonte les idées reçues sur l’agriculture biologique et rappelle que notre agriculture occidentale contemporaine (suite…)

Boeing poisson d’avril

17 mars 2014,

par Christophe Cheltenimages

Escamoter un Boeing semble impossible dans notre époque de maîtrise technologique de l’espace planétaire. Et pourtant? Qu’il ait été subtilisé par des rigolos en avance sur le 1er avril ou qu’il ait été envoyé en pièces détachées vers les fonds océaniques, ils ont pour le moment bien réussi leur coup.

Un Boeing ça atterrit sur 1,5 km de dur, même en terre. L’article se trouve un peu partout.

J’aimerais privilégier cette hypothèse de rapt latéral, la moins traumatisante pour les (suite…)

Grands carnivores

17 mars 2014,

LionIl faut protéger et réintroduire les grands carnivores, pas par sentimentalité animalière (ce qui n’est pas interdit !), pas seulement parce qu’ils sont beaux, pas seulement parce qu’ils sont un témoin de biodiversité mais aussi de manière très pragmatique parce qu’ils sont nécessaire pour la préservation de ce qui nous reste d’écosystèmes naturels. Or il devient de mieux en mieux admis que ces écosystèmes sont nécessaires au maintien de nos propres conditions de vie sur cette planète. Un exemple classique est fourni par la pullulation du daim qui met en péril des forêts de la côte est des USA, faute de prédateur. La compétition entre notre espèce et les grands carnivores a longtemps été résolue à coups de fusil mais des solutions plus appropriées sont déjà mises en oeuvre. Si vous voulez en savoir plus, prenez quelques instants pour télécharger ou lire ci-dessous les documents ci indiqués qui nous ont été signalés par Alain Sennepin,  spécialiste du tigre. Notre surprise quand nous l’avons lu a été d’apprendre le nombre d’opération de sauvegarde et de réintroduction entreprises pour les tigres, les lions, les loups (aïe !), les ours, les cachalots…

Le Sauvage

(suite…)

Touristes, venez respirer nos petites particules

14 mars 2014,

par Christophe Chelten

(DR)

(DR)

Il y a cinquante ans dans le Nouvel Observateur, on accusait la RATP d’asphyxier les bébés avec les échappements diésel au raz des poussettes.
Cinquante ans plus tard, a RATP roule toujours au diésel pour l’essentiel. Ce n’est pas la gratuité des transports en commun qui va permettre de dépolluer, ce serait l’arrêt des autobus.

Les pouvoirs publics  encouragent l’ utilisation des vélos. Dans l’effort, respirez bien à fond l’air pourri par les moteurs diésel.

Madame Hidalgo fait campagne en appelant à la suppression des moteurs diésel. Elle se réveille un peu tard. La priorité du lobby des industries automobiles reste d’abord de vendre sa camelote.

La France est montrée du doigt en Europe pour la saleté de l’air de ses villes. Ce n’est pas un bon argument pour encourager le tourisme.

 

Nebraska

11 mars 2014,

Un film d’Alexander Payne

240408.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Par Saura Loir

Montana, USA. Une grande route balayée par les vents. Seul piéton en vue, un vieil homme s’y traîne d’un pas mal assuré. Très vite, une voiture de police s’arrête à sa hauteur. « Nous sommes bien en Amérique », me dis-je.   Aux Etats Unis la police n’est jamais bien loin, elle peut surgir à tout moment, out of the blue, et tout piéton isolé apparaît vite suspect dans ce pays où la voiture est reine.  Réflexe d’Européenne. En réalité l’agent de police qui en surgit est animé des meilleures intentions et vient porter secours à ce vieil homme qui visiblement en a besoin.

On le croit égaré mais lui, il sait où il va et tient absolument à y aller : Lincoln, Nebraska. Il a reçu une lettre estampillée en bonne et due forme, d’une société qui lui annonce qu’il a gagné un million de (suite…)