Lacenaire, Théâtre de la Huchette

13 juin 2014,

aff-lacenaire-mini-1

Par Michèle Valmont

Lacenaire… jusqu’à maintenant on connaissait surtout son nom grâce au personnage magistralement incarné par Marcel Herrand dans « Les enfants du paradis » de Marcel Carné. On le retrouve aujourd’hui sur scène dans la pièce d’Yvan Brégeon et Franck Desmedt au théâtre de la Huchette, où l’on apprend que l’abominable voleur et assassin fut aussi écrivain et poète.
A son procès, qui devait le mener à l’échafaud en 1836, à trente trois ans, son discours fut si brillant que les auditeurs, intellectuels et écrivains de l’époque, fascinés, se ruèrent sur ses mémoires qui inspirèrent plus tard Stendhal, Baudelaire, Dostoïevski, ou encore Lautréamont et Breton.
Ce sont ces derniers moments qu’ont choisi d’évoquer les auteurs de la pièce. Démarche originale, parfaitement réussie, dans un langage riche, incisif, émaillé de remarquables poèmes de Lacenaire. Il faut dire que ce texte est merveilleusement défendu par deux comédiens hors pair: Franck Desmedt, coauteur, metteur en scène et interprète du rôle titre, fait montre d’une autorité, d’une présence et d’un charme inquiétant, qui rend presque sympathique l’ignoble individu qui défie la mort avec panache.
L’autre, Frédéric Kneip, joue plusieurs rôles à la fois: Avril, le complice de Lacenaire qui mourra avec lui sur l’échafaud, Prosper Mérimée, qui lui rend visite en prison et défend son talent à l’Académie Française, et le président du tribunal. Passant avec une aisance époustouflante d’un personnage à l’autre, il est extraordinaire de vérité.
La belle scénographie et les ingénieux éclairages de Françoise Libier contribuent à la forte intensité dramatique de l’ensemble.
Ce spectacle est rare, ne le manquez pas.

Michèle Valmont

Théâtre de La Huchette: 01 43 26 38 99