Archive pour septembre 2014

L’écologie au cœur de la reconstruction politique

27 septembre 2014,

141006.Rencontre Reporterre

 

Participez à la réflexion et à la discussion en envoyant analyses, idées, questions à rencontres@ reporterre.net

 

Pipi et éco-évolution

25 septembre 2014,

vache qui pisse gravurepar Ghislain Nicaise

Pourquoi pissons-nous ? L’évolution qui nous a conduit à excréter nos déchets azotés sous forme d’urée était-elle un avantage pour nos organismes de mammifères, ou plutôt pour l’écosystème qui nous abrite ? Les lignes qui suivent ne concernent que l’évolution du vivant, même si je n’oublie pas qu’elle n’est que le prolongement d’une évolution de la matière « inanimée ». Le consensus majoritaire chez les biologistes depuis le milieu du XXe siècle est la Théorie Synthétique de l’Evolution, qui intègre les contributions de nombreux auteurs (1). On peut se demander pourquoi la notion de sélection naturelle, due à Charles Darwin, est considérée comme un élément essentiel pour expliquer l’évolution et pourquoi si l’on doit retenir un auteur, c’est le nom de Darwin qui est retenu. Malheureusement les critiques (suite…)

On ne s’ennuie pas

25 septembre 2014,

Nicolas Sarkozy, l’homme qui a promis en 2012 de quitter la politique, se prononce en faveur de l’exploitation du gaz de schiste.

La rubrique Planète a disparu du sommaire du Nouvel Obs. Il n’y a plus rien à en dire. La rubrique Tendances est toujours d’actualité.

C.C.

Incompétente Ségolène

25 septembre 2014,

par Christophe Chelten

Ségolène Royal

Ségolène Royal

Audrey Garric du service Planète, propose un remarquable article, en page 19 du Monde du 24 septembre, intitulé « Ségolène Royal à la chasse aux animaux protégés ». Elle reprend à propos du loup, les arguments développés par Yves Paccalet  dans le livre que nous venons de présenter.

Si notre ministre de l’Ecologie ne comprend rien à la Nature, que dire des ministres de l’Agriculture, de la Mer… Le roman de l’incompétence française en matière écologique n’est pas terminé. Nous allons bientôt nous en (suite…)

Menaces et sanctions

23 septembre 2014,

51YFxim50DL._AA160_Désormais chaque homme redoute d’abriter une Valérie Trierweiler,  dans son lit.

Quand on charge lourdement un navire, qui a déjà du mal à flotter, on obtient un sous-marin. Nous avons désormais le premier Président sous-marin de l’histoire de notre République.

Christophe Chelten