Fondation Vuitton, la beauté faite verre

27 novembre 2014,

par Michèle Valmontlouis-vuitton-lv_wolv_lf_push_fondation_di3

Comment exprimer la fascination ressentie devant la Fondation Louis Vuitton au bois de Boulogne?
Cette éblouissante construction de Frank Gehry échappe à l’entendement du visiteur « normal ».
Est-on face à un immense vaisseau de glace surgissant des arbres, ou à un gigantesque insecte aux ailes repliées, ou à un animal préhistorique, ou, ou…l’imagination galope devant une telle merveille.
Frank Gehry est sans aucun doute l’architecte vivant le plus baroque. Je n’emploie pas cet adjectif au hasard, mais en pensant au vertige qui saisit l’amateur des églises bavaroises de Balthazar Neumann ou des frères Asam, dont Gehry est aussi amoureux.
L’intérieur est encore vide de collections, heureusement peut-être, car il garde la pureté du vide architectural. On ne cesse de parcourir, éberlué, les coursives, terrasses complantées, niches et recoins biscornus qui offrent des perspectives sur la Défense ou le bois environnant. Partout de la lumière, des formes étranges et inattendues. Comment tout cela tient-il debout?
Et l’eau, l’eau qui cascade sur d’immenses escaliers, offrant à l’auditorium un mur de scène féerique, et bordant le « Grotto » d’Olafur Eliasson, aux miroirs et panneaux lumineux jaunes du meilleur effet.
Dans cinquante ans, cette sublime construction reviendra à l’état français. Merci Monsieur Arnaud.

Michèle Valmont

Fondation Vuitton: avenue du Mahatma Gandhi, Neuilly sur Seine