Blind date à La Huchette

24 janvier 2015,

Par Michèle Valmont

Blind-date-27-11

En montant la pièce « Blind date » de l’auteur argentin Mario Diament, dans la traduction de Françoise Thanas, le théâtre de la Huchette fait une fois de plus preuve de discernement.
L’oeuvre évoque la personnalité et l’univers foisonnant de José Luis Borges, bien qu’il ne soit jamais directement nommé.
Sur un banc d’une place de Buenos Aires est assis un vieil écrivain aveugle. Viennent s’asseoir auprès de lui un homme mûr puis une jeune femme. Encouragés par sa bienveillante sagesse, ils vont tour à tour lui raconter l’histoire de leur vie.
Hasard ou destin, ces deux histoires parallèles n’en font en réalité qu’une, à laquelle fait écho celle de l’écrivain.
Un rapport de confiance s’installe entre les interlocuteurs: sans doute est-il plus facile de se confier quand on n’est pas vu, comme dans un confessionnal, l’aveugle ayant par ailleurs développé des facultés de perception intime que le voyant n’a pas. La belle réflexion de l’écrivain sur son état est celle de Borges, devenu aveugle à la fin de sa vie.
Plus tard, une autre femme va elle aussi faire part de son angoisse existentielle à une psychologue attentive mais prisonnière elle-même de sa vie. Leur histoire va rejoindre celle des deux premiers personnages.
Les pièces du puzzle se mettent peu à peu en place, orchestrées par « L’éducation sentimentale » de Flaubert, fil conducteur de la passion, dévastatrice ou partagée, qui anime les protagonistes.
La mise en scène de John Mc Lean, sobre et précise, permet aux comédiens de donner le meilleur d’eux-mêmes.
Et ils le donnent. Victor Haïm, l’écrivain, dont on connaît le grand talent d’auteur, dégage une magnifique sérénité. André Nerman impressionne dans son amour obsessionnel; Ingrid Donnadieu est magnifique de fraîcheur naturelle; Dominique Arden touchante de fragilité sincère et Raphaëlle Cambray parfaite dans son amour blessé.
Cette pièce rare a connu un immense succès mondial; nous ne saurions trop vous inciter à aller la voir.

Michèle Valmont

Théâtre de La Huchette: 01 43 26 38 99