Archive pour mars 2015

2 % ou 10 % ?

27 mars 2015,

UrneLe Ministère de l’Intérieur semble avoir mis un certain zèle à occulter les voix qui se sont portées sur les écologistes aux élections départementales. Nous avons reçu le communiqué qui suit (publié le 23 mars 2015). Le Sauvage.

… EELV avait choisi de mettre en œuvre des stratégies différenciées en fonction des situations locales et des partenaires potentiels.

Sur les 1000 cantons où EELV présentait ou soutenait des candidat-es, 377 constituaient des candidatures autonomes soutenues par EELV. Dans ce cas de figure, le score moyen est de 9,7%.
450 constituaient des candidatures de rassemblement écologiste et citoyennes, en alliances avec au moins une composante du FdG. Dans ce cas de figure, le score moyen est de 13,6%
157 constituaient des candidatures en alliance avec le Parti socialiste. Dans ce cas de figure, le score moyen est de 27%.
15 constituaient des candidatures en alliance avec le PS et le PCF. Dans ce cas de figure, le score moyen est de 30,5%. (suite…)

Virginie Hocq , Théâtre de Paris, Salle Réjane

27 mars 2015,

par Alain Hervévz-7638FBB4-BE00-4B28-A010-47737A805F69

Cette comique belge a un talent fou. Elle est belle. Elle est intelligente. On pourrait ajouter « très » pour ces deux qualités. Son nouveau spectacle  « Sur le fil de la vie » comporte une dizaine de sketches; Elle nous emporte de l’hôtesse de l’air à la femme de Cro-Magnon, du danseur russe à la bourgeoise en partouze.

Elle a développé un art très particulier de jouer avec distinction de la vulgarité. Elle parvient à s’enlaidir avec virtuosité. Seule petite critique, elle en fait un peu trop dans le pipi caca, vomi, puanteur. Son personnage le moins réussi est Marie-Antoinette. Le plus réussi l’épouse qui raconte que son mari découpe des femmes à la tronçonneuse dans la cave.  Mais on lui pardonne tout pour sa phénoménale vitalité, pour son crépitement verbal. Elle doit être épuisée à la fin de son spectacle. Nous, nous sommes ravis. On se demande si elle joue sa propre vie comme son spectacle. Il paraît que les comiques sont des bonnets de nuit at home.

On aimerait la comparer au plus admirable comique belge Raymond Devos. Elle atteint sa virtuosité dans un registre complètement différent.

Bernard Maris vous parle du temps

22 mars 2015,

Montres molles DaliBernard Maris : « Pour Max Weber, le protestantisme (et aussi le catholicisme parce que la révolution industrielle se déroule en Europe) construit un nouveau rapport des hommes non seulement au travail, mais aussi, et surtout, au temps. Le capitalisme industriel a créé le monde moderne, celui ou le temps est devenu la rareté suprême.

Avec le capitalisme, les hommes oublient leur passé et se tournent vers le futur. Ils ressemblent à ces statues égyptiennes qui ont la tête tournée dans un sens et les mains dans l’autre. Les hommes dirigent leur visage vers ce qu’ils ignorent, le futur. Une révolution considérable comme l’imprimerie (qui, comme l’horloge, appartient à l’origine à la Chine qui ne sut ou ne voulut la démocratiser) permet d’oublier le passé puisque celui-ci est désormais écrit et banalisé jusque dans ses moindres évènements. L’homme peut se consacrer au futur, se projeter.

Alors, pourquoi le capitalisme est-il né en Europe et non en Chine ? David S. Landes répond dans un texte érudit (suite…)

Le banquet d’Auteuil, Jean Marie Besset, Théâtre 14, Paris

22 mars 2015,

par Michèle Valmont.32931

Le Théâtre 14, toujours avide de nouveauté, monte pour la première fois à Paris « Le banquet d’Auteuil » de Jean-Marie Besset. Cette fiction historique met en scène un Molière vieillissant qui, lassé des infidélités de sa femme, se réfugie dans sa maison d’Auteuil en compagnie de son fidèle ami Chapelle et de son jeune…protégé, le comédien Michel Baron. Molière révèle à son confident sa passion dévorante pour le jeune homme. Cet amour, longtemps occulté, parait attesté par divers témoignages. Pour ceux qui l’ignoraient, il jette un éclairage nouveau sur la personnalité du dramaturge.
Chapelle prend cet aveu à la légère et, fêtard impénitent, convie à Auteuil un groupe d’artistes et d’écrivains libres penseurs et jouisseurs: Lully, Dassoucy, Nantouillet et quelques autres se chamaillent, sous la houlette du fantôme de Cyrano de Bergerac.
Un banquet s’organise, suivant la tradition de Plutarque ou Platon, on philosophe, les bouchons sautent, les boutons aussi; on se livre à des jeux érotiques et musicaux, on met en scène un jugement de Pâris au masculin où la nudité triomphante des (suite…)

Opération d’intérêts

22 mars 2015,

Plaine du Var ReporterreSur le site de notre excellent confrère Reporterre (gratuit mais qui ne vit que par votre souscription), près de Nice, un immense gaspillage de terres fertiles se prépare, sans souci de l’avenir. Le 20 mars 2015, par Mathilde Gracia 

Entre mer et montagne, la plaine du Var, ancien potager de la Côte d’Azur, a souffert d’une urbanisation effrénée. Christian Estrosi, député maire de Nice, mène aujourd’hui un projet estampillé écologique qui vise à bétonner encore davantage au nom du développement durable. La mer d’un côté, les sommets enneigés de l’autre, aux abords de Nice, la plaine qui longe le Var offre un paysage grandiose. Depuis un point de vue, Monique Touzeau, la présidente du collectif associatif pour des réalisations écologiques (CAPRE 06), montre aussi les centres commerciaux installés le long du fleuve et une grande zone industrielle. Malgré tout, lorsqu’elle regarde cette vallée, Monique voit les zones Natura 2000 à protéger et les dernières terres agricoles de la Côte d’Azur à sauver.

D’autres y voient la possibilité d’étendre la ville de Nice et son rayonnement économique. (suite…)