Archive pour mai 2015

Les gueules cassées

31 mai 2015,

Gueules casséesCette allusion aux survivants estropiés de la première guerre mondiale est l’enseigne d’un mouvement citoyen contre le gaspillage de la nourriture. Pour la seule raison du défaut d’aspect ou de la proximité de la date de péremption, nous jetons d’énormes quantités de nourriture consommable : à l’échelle mondiale « 40% de la nourriture produite ne voit jamais un estomac humain » et à l’échelle française « 17 millions de tonnes, ce qui équivaut à 17 fois, le stade de France rempli à ras bord ».

Sur le site des Gueules cassées vous trouverez les contacts utiles pour vous joindre au mouvement, que vous soyez producteurs, distributeurs ou simple consommateurs.           Le Sauvage

Bernard Maris vous parle des maths

30 mai 2015,

mathsBernard Maris : Hélas, l’abus de mathématiques rend sourd. Une des causes de la fascination pour la raison raisonnante tient à l’origine des économistes : beaucoup viennent des sciences dures… Le recours à la technique, au jargon et aux mathématiques a une autre raison, beaucoup plus pernicieuse. Le langage abscons permet de clôturer le champ de l’économie et d’éliminer « ceux qui n’y comprennent rien ». Circulez, y’a rien à voir ! Laissez-nous entre nous ! Ne vous occupez pas de ces histoires d’argent, c’est trop compliqué pour vous. Attitude bien commode, non ? Parmi les savants et les universitaires, les mathématiques ont un effet dévastateur. Elles éliminent les « littéraires », les sociologues, psychologues, les penseurs un peu sceptiques, les géographes, les doux, les philosophes…Elles créent une langue noble (formalisée), supérieure, dominante, et des patois que l’on laisse aux gens de la rue, aux incultes, aux paysans. (suite…)

Cyrano de Bergerac Théatre 14

24 mai 2015,

32932
par Michèle Valmont

Ecrire que « Cyrano de Bergerac » est la plus belle pièce de théâtre du XIXème siècle peut paraître arbitraire, mais semble se

vérifier quand on la voit dans l’adaptation présentée en ce moment par Henri Lazarini au Théâtre 14.
C’est un enchantement. Enfin un vrai, un beau Cyrano, baignant dans l’atmosphère XVIIème siècle, avec costumes et accessoires, succints mais évocateurs. Seule originalité: Cyrano lui-même, habillé « en Edmond Rostand »,tour à tour auteur romantique et acteur passionné de sa pièce.
Henri Lazarini a pris la liberté d’écourter quelques scènes, et même de supprimer des passages entiers. On ne lui en tiendra pas rigueur car l’action s’en trouve resserrée, concentrée sur le drame amoureux. Les comédiens déploient une intensité de jeu rarement atteinte. Les alexandrins de Rostand flamboient, les jeux de scène s’enchaînent vivement, l’émotion jaillit à chaque réplique.
La distribution est parfaitement homogène. Vladimir Perrin campe un Christian élégant, Michel Melki un Ragueneau truculent et attendrissant. Le de Guiche d’Emmanuel Dechartre est sobre, son jeu n (suite…)

Brève de climat 2

23 mai 2015,

thermomètre2Sur le site de Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture : Le programme « 4 pour 1 000 » a pour objectif d’améliorer les stocks de matière organique des sols de 4 pour 1000 par an. Une augmentation relative de 4 pour mille par an des stocks de matière organique des sols suffirait à compenser l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre de la planète… Dans le dialogue international, la lutte contre le réchauffement climatique s’est beaucoup focalisée sur protection et la restauration des forêts. Avec le programme 4 pour 1000, la France met l’éclairage sur un nouvel enjeu : la restauration des terres dégradées…

Bernard Maris vous parle des pauvres

21 mai 2015,

TéléviseurBernard Maris : Entassés dans des cellules payables en dix, quinze ou vingt ans avec une amende mensuelle pour délit de pauvreté sous forme d’intérêts, les condamnés à la consommation perpétuelle seront autorisés à une promenade quotidienne devant la télévision.

Antimanuel d’économie, Tome 1.