Bernard Maris vous parle de Microsoft

5 juillet 2015,

logo MicrosoftBernard Maris : « L’échange intellectuel est fondamentalement différent de l’échange marchand. Dans un échange intellectuel, celui qui donne ne perd rien et celui qui reçoit prend mais ne dépossède pas son interlocuteur. Le savoir, la connaissance, l’art, peuvent ainsi être partagés et « consommés » par tous…

Bill Gates, même lorsqu’il était à la tête d’une toute petite entreprise, n’a jamais eu l’esprit de partage et de coopération. Il a su racheter un logiciel au bon moment, le bidouiller, le protéger d’IBM, puis le vendre à 90 % des utilisateurs d’ordinateurs personnels. En vingt-huit ans, il est devenu l’homme le plus riche du monde. Fort de son poids, il pratique l’intrusion en imposant ses logiciels qui se nichent, tels des coucous, dans les disques durs des utilisateurs, un peu comme si un vendeur de voitures vous imposait un circuit routier particulier avec descente dans les hôtels dont il est propriétaire. Il accumule les pratiques discriminatoires et agit dans l’art le plus pur du monopole et du marché : rareté, cloisonnement et, si possible, obligation de bouffer l’autre. »

2006. Antimanuel d’économie 2. Les cigales.