Archive pour juillet 2015

Fabrice Nicolino vous invite à…

9 juillet 2015,

logo-2x-a40347204457f7578af003b7c1eee9e7-1Thierry Jaccaud et Corinne Smith cherchent de l’argent. Un tout petit peu d’argent, mais qui ferait la différence. Qui sont-ils ? Ils tiennent à bout de bras et d’énergie une très belle revue, L’Écologiste (ici). Ce trimestriel est l’édition française du magazine mythique The Ecologist, fondé dès 1970 par Teddy Goldsmith, que j’ai eu le bonheur de connaître un peu. Il ne s’agit pas pour autant d’une traduction, mais bien d’une création originale qui entremêle des articles français à d’autres écrits au départ en anglais, espagnol, italien ou portugais.

Je vous le dis simplement : ces textes sont le plus souvent – pas toujours, non – d’une grande qualité, qui oblige le (suite…)

Lecture de Laudato si’ par un mécréant

8 juillet 2015,

St François d'AssisePar Ghislain Nicaise

A la demande de la rédaction du Sauvage, pour la première fois de ma vie, j’ai lu une encyclique. Cette publication est saluée par la presse comme un tournant de l’église catholique vers l’écologisme, sous l’impulsion d’un pape novateur. Avant de tenter un commentaire du  texte (1), sur la forme et le fond, comme pour une publication ordinaire, j’ai voulu le passer au crible des trois racines de l’écologisme. Maintenant encore, je suis assez content de moi d’avoir un jour proposé les critères nécessaires et suffisants d’une pensée écologiste. A cette époque j’écrivais « Le but de cette classification n’est pas de décerner un brevet de bon-ne écologiste (si vous avez rempli les trois conditions, vous avez réussi le test…) mais de fournir une grille explicative, qui reste un fil conducteur pour comprendre l’écologisme. » En fait le texte de l’encyclique Laudato si’ a pratiquement réussi le test, en remplissant les trois critères.

Sur le premier, qui est la prise en compte de la finitude de la planète et des ressources, (suite…)

Nous soutenons notre ami l’Ecologiste

7 juillet 2015,

L'écologisteNous avons besoin de vous.

La revue L’Ecologiste est extraordinaire nous disent de nombreux lecteurs… que nous remercions vivement. Elle peut encore être améliorée, gagner de nouveaux lecteurs, de nouveaux abonnés. C’est pourquoi nous vous proposons de soutenir notre projet de nouvelle formule par un financement participatif dès 5 euros. L’important, c’est de participer : les petits ruisseaux font les grandes rivières.

Tous les détails sont sur cette page. (suite…)

Bernard Maris vous parle de Microsoft

5 juillet 2015,

logo MicrosoftBernard Maris : « L’échange intellectuel est fondamentalement différent de l’échange marchand. Dans un échange intellectuel, celui qui donne ne perd rien et celui qui reçoit prend mais ne dépossède pas son interlocuteur. Le savoir, la connaissance, l’art, peuvent ainsi être partagés et « consommés » par tous…

Bill Gates, même lorsqu’il était à la tête d’une toute petite entreprise, n’a jamais eu l’esprit de partage et de coopération. Il a su racheter un logiciel au bon moment, le bidouiller, le protéger d’IBM, puis le vendre à 90 % des utilisateurs d’ordinateurs personnels. En vingt-huit ans, il est devenu l’homme le plus riche du monde. (suite…)