Catherine Frot n’est pas couchée.

6 septembre 2015,

Frot-Margueritepar Alain Hervé

« On n’est pas couché » nous proposait hier soir de rencontrer une actrice subtile avec Catherine Frot. C’était et de loin le personnage le plus intéressant d’une soirée longuette. Elle incarne dans un film de Xavier Giannoli intitulé « Marguerite », une femme qui se prend pour une cantatrice, alors qu’elle chante faux.

L’invité politique était Jean-Christophe Cambadelis. Ce monsieur m’a donné dès son apparition sur le plateau l’impression de chanter faux. Premier secrétaire du Parti Socialiste, certes, mais il en faut bien un. Sa parole assurée  souffre d’une sorte de facticité. On l’entend mais on ne l’écoute pas.

Bercé par une discussion assez fastidieuse, je suis parti me coucher et j’en suis venu à rêver que toute notre classe politique actuelle formait un choeur qui chante faux, de Sarkozy à Hollande. Sans doute depuis De Gaulle nous n’avons pas eu beaucoup de ténors du calibre de Luciano Pavarotti.

Je ne connais aujourd’hui que deux ténors politiques capables de captiver leur public par leur chant, ce sont Jean-Luc Mélenchon et Jean-Marie Le Pen. Même si le contenu de leur livret est différent. Quelques autres se font la voix.

Nous devrions réfléchir au rapport du texte et de la chanson. Un texte idiot peut se trouver emporté par sa musique. La Marseillaise par exemple.

Nos hommes politiques devraient prendre des cours de chant. Leur discours finirait peut être par nous captiver.

Et en attendant qu’ils aillent voir le film Marguerite avec Catherine Frot qui sort le 16 de ce mois de septembre 2015.