Opinion

21 novembre 2015,

Eiffel-peaceCourrier reçu le 17 novembre 2015 :

La réponse donnée aux attentats islamistes par l’ensemble de la classe politique est aussi bornée et veule que le Patriot Act de George W Bush.

On bombarde « de façon chirurgicale » (cela va de soi !).

On va recruter des flics et des militaires en masse, en oubliant tout à coup la dette et les contraintes budgétaires.

On va leur offrir de nouveaux jouets et en vendre davantage à nos « alliés ». Y compris à nos nouveaux alliés comme Hassad le bourreau de la Syrie. Pas un mot sur les complices de l’Islamisme, ces états aussi fanatiques et cruels que Daesh, que sont l’Arabie Saoudite et le Qatar (chut ! Ce sont nos « alliés » comme la Turquie d’Erdogan).

Pas une phrase sur le terreau où fleurit l’Islamisme en France, nos banlieues-ghettos. Une fois de plus, elles sont soigneusement reléguées et oubliées (on s’évertue même à nous prouver que cela n’a rien à voir avec un quelconque problème social puisque des terroristes proviendraient des « classes moyennes »).

On refera de nouvelles lois liberticides, on multipliera les contrôles au faciès (de façon à susciter encore plus de haine chez ceux qui formeront les prochains bataillons islamistes), on violera allègrement à coup de textes d’exception les principes qui régissent la nationalité (à quand le retour au droit du sang ?), et on repoussera davantage encore tous les réfugiés, vécus comme des hordes de terroristes potentiels alors qu’ils ne sont que de pauvres bougres fuyant la terreur islamiste et la guerre.

Il n’y aura pas un sou de plus pour les hôpitaux publics, pour la culture populaire et les festivals, pour le tutorat scolaire des élèves en difficulté, pour recruter davantage d’enseignants et d’éducateurs, pour les formations professionnelles. La course vaine aux CDD bidons et l’économie souterraine du trafic de drogue peuvent continuer. Pas question non plus d’instaurer un service civil pour tous (filles et garçons), moyen d’intégration pourtant essentiel pour inculquer aux jeunes l’égalité des droits et devoirs citoyens.

En bref, Hollande et Valls ne savent faire qu’une chose : donner une classique réponse de droite à la terreur islamiste. Une réponse démagogique et faussement sécuritaire, caressant l’opinion dans le sens du poil, une réponse sans vision et sans courage politique, ne servant que les marchands d’armes et nous conduisant, lentement mais sûrement à un état policier et à une troisième guerre mondiale.

Pauvre France…

Paquito Perez, simple citoyen