Archive pour novembre 2015

Frank Olivier Giesbert saigne les marchands de viande

24 novembre 2015,

thpar Alain Hervé

Coiffé d’un chapeau cow boy, FOG nous a offert hier soir un brûlot télévisuel sur Fr3. Dans sa cible, les méthodes d’élevage et d’abattage des animaux de boucherie. Horreur très discrète de ces usines à fabriquer du steak sous plastique propret. La plupart des élevages et des abattoirs industriels n’ont pas voulu lui ouvrir leurs portes. ils craignaient en effet que le grand public découvre ce qui se passe entre (suite…)

Brève de climat 6

23 novembre 2015,

thermomètreConvaincus que les questions climatiques doivent faire l’objet de décisions urgentes et que l’approche de la COP21 est l’occasion de nourrir les débats d’informations rigoureuses, Belin, Pour la Science et Le Pommier ont décidé de s’engager aux côtés de tous ceux qui agissent pour lutter contre le réchauffement qui nous menace tous. Inspirés par The Guardian, ils ont intitulé leur opération : « Je m’engage pour le climat ». Leur engagement prend la forme d’un cahier spécial mêlant livres de qualité et manifestes d’auteurs. Du 23 novembre au 15 décembre 2015, vous pouvez consulter gratuitement sur ce site les ouvrages de ce catalogue.

« Le petit chat est mort… » Théâtre 14

21 novembre 2015,

par Michèle Valmontaffiche  l'école des femmes 2

Il est réconfortant de constater que, en ces temps de violence urbaine, le public se déplace au Théâtre 14 pour s’intéresser à la mort du petit chat d’Agnès dans l’Ecole des femmes.

Réconfortant aussi d’entendre la musique des beaux alexandrins de Molière dont la langue reste toujours si savoureuse depuis 350 ans.

Réconfortant enfin d’assister à une belle représentation, à la mise en scène soignée d’Armand Eloi, dans une intelligente scénographie d’Emmanuelle Sage, qui souligne l’action sans jamais l’entraver.

L’Ecole des femmes est une comédie douce-amère dont la résonance intemporelle (suite…)

Opinion

21 novembre 2015,

Eiffel-peaceCourrier reçu le 17 novembre 2015 :

La réponse donnée aux attentats islamistes par l’ensemble de la classe politique est aussi bornée et veule que le Patriot Act de George W Bush.

On bombarde « de façon chirurgicale » (cela va de soi !).

On va recruter des flics et des militaires en masse, en oubliant tout à coup la dette et les contraintes budgétaires.

On va leur offrir de nouveaux jouets et en vendre davantage à nos « alliés ». Y compris à nos nouveaux alliés comme Hassad le bourreau de la Syrie. Pas un mot sur les complices de l’Islamisme, ces états aussi fanatiques et cruels que Daesh, que sont l’Arabie Saoudite et le Qatar (chut ! Ce sont nos « alliés » comme la Turquie d’Erdogan).

(suite…)

Ne renoncer à rien

21 novembre 2015,

François Morel.redPar François Morel

Surtout pas aux théâtres, aux terrasses de café, à la musique, à l’amitié, au vin rouge, aux feuilles de menthe et aux citrons verts dans les mojitos, aux promenades dans Paris, aux boutiques, aux illuminations de Noël, aux marronniers du boulevard Arago, aux librairies, aux cinémas, aux gâteaux d’anniversaire…

Ne renoncer à rien.

Surtout pas au Chablis, surtout pas au Rully, surtout pas à l’esprit.

Ne renoncer à rien.

Ni aux ponts de Paris, ni à la Tour Eiffel, ni, place de la République, à la statue de Marianne résultat d’un concours datant de 1879 et  remporté par les frères Morice, Léopold pour la statuaire et Charles pour le soubassement. Ni aux pots de violettes et de primevères sur le marché aux fleurs. Ni à l’Amour de Jacques Saly, commandée par la marquise de Pompadour. Ni à l’amour. (suite…)