Zadistes et Voltaire

27 juin 2016,

carte referendum NDDL copiepar Ghislain Nicaise

Le titre est celui de la chronique de Sophia Aram (un rite du lundi matin sur France-Inter), consacrée cette fois au référendum sur Notre Dame des Landes (NDDL). Sophia a retrouvé une déclaration officielle d’il y a 50 ans annonçant que ce projet d’aéroport était porteur d’avenir, ce à quoi elle répond : « peut-être que l’avenir préfère le train et le vélo ? ».

La chroniqueuse nous conseille de bien regarder la carte des votes (ci-jointe, le point rond au milieu des votes non, rouges, représente NDDL). La leçon de ce vote est bien évidemment que si l’on demande aux gens « voulez-vous un aéroport dans votre jardin ? » ils ont tendance à voter non, si on leur dit « voulez-vous un aéroport assez loin pour ne pas vous gêner mais assez près pour qu’il soit facile de prendre l’avion » ils ont tendance à voter oui.

Les sondages préliminaires avaient ainsi permis au gouvernement de décider que le département de Loire-Atlantique était le bon périmètre du vote pour préserver le nouvel aéroport, aux dépends de toute rationalité écologique bien entendu, mais aussi économique si l’on en croit l’ancien directeur de Regional Airlines (fier d’avoir participé à l’aéroport de Roissy, ni hippie ni zadiste).

En complément, vous pouvez lire la précise mise au point de Maxime Combes sur Médiapart