Archive pour octobre 2016

Claude Perdriel démasqué

27 octobre 2016,

images

 Sans oublier d’être heureux. La vie très imprévue de Claude Perdriel inventeur, industriel et homme de presse. Marie-Dominique Lelièvre. Stock 20,50€

par Alain Hervé
Voilà un livre emmerdant, distrayant.

D’abord distrayant, avec l’histoire d’un personnage de bande dessinée Claude Perdriel. Sorte de Tintin au pays des carnassiers de la presse. Le portrait qu’en fait Marie-Dominique Lelièvre est surprenant. Après une enfance malheureuse, des études médiocres, il bachote et entre à Polytechnique et mieux, en sort ingénieur. Mais l’homme est surtout un casse-cou, un audacieux, un risque tout. Et il a de la chance. Il fait fortune avec la SFA une entreprise pour l’épuration des eaux et les Sanibroyeurs, dits dans l’intimité de la maison « mousse caca ».

Il dépense tout avec ses danseuses : le Nouvel Observateur, le Matin, le Sauvage, Challenges et d’autres. Il a la passion de la politique et des journaux. Le hasard, aidé par Philippe Viannay, a permis que je l’embarque dans l’aventure du Sauvage, qu’il a financée pendant neuf ans de 1972 à 81. Je lui en conserve une reconnaissance extrême. (suite…)

Pesticides

24 octobre 2016,

phytosanitaire-protecthomsLa réponse de Jacques Caplat à la campagne de désinformation de la FNSEA est à lire en Acte 4 de cette pièce.

Acte 1

En mars 2014, 23 enfants de deux classes de l’école primaire de Villeneuve-de-Blaye (Haute-Gironde), ainsi que leur enseignante, avaient été intoxiqués peu après le traitement de parcelles de vignes jouxtant l’établissement. L’enseignante avait été hospitalisée. Cette affaire avait fait grand bruit, la ministre Ségolène Royal avait rapidement annoncé l’interdiction des épandages de pesticides au moins de 200 mètre d’une école, puis un arrêté préfectoral, début 2016, avait essayé d‘encadrer plus sévèrement les pratiques. (Sud-Ouest le 12 septembre 2016).

Acte 2

CASH-INVESTIGATION du 02/02/2016 sur FRANCE2 (suite…)

Sondage

22 octobre 2016,

Avec toutes les réserves que l’on peut ou doit avoir sur les sondages, une analyse des primaires des écologistes sur le site d’Odoxa, sous le titre :

le_grand_debrief_odoxa_franceinfo_small_175x87Primaire EELV, les Français satisfaits du résultat du premier tour

Commentaires de la rédaction du Sauvage en italiques.

  • 67% des Français sont satisfaits du résultat du premier tour de la primaire d’EELV qui a vu l’élimination de Cécile Duflot
  • 78% des Français ne connaissent pas les deux impétrants, mais ceux qui les connaissent préfèrent Jadot à 56%
  •  66% des Français favorables à l’obligation de repas 100% bio dans la restauration collective (proposition de Y. Jadot mais qui a probablement l’approbation de M. Rivasi)
  • Les Français rejettent l’idée d’un revenu universel et elle est tièdement accueillie par les sympathisants EELV (proposition de M. Rivasi soutenue sous différentes variantes par d’autres candidat-e-s comme Benoit Hamon, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-Frédéric Poisson mais aussi …Yannick Jadot).
  • Débat entre Michèle Rivasi et Yannick Jadot le 27 octobre à 21h sur BFM.

Revue du crieur n°5

21 octobre 2016,

revue-du-crieur-05-bandeauDeux articles qui ont attiré notre attention dans le numéro 5 de la Revue du Crieur

À la rencontre des «collapsologues»

Par Pablo Servigne

Au milieu du déni général ambiant quant à l’état du système Terre, un nombre croissant de personnes ordonnent déjà leur vie à l’horizon de la catastrophe ; parmi elles, une petite minorité extrêmement active – les «collapsologues» – consacre le plus clair de son temps à penser l’effondrement.

Pierre Rabhi, chantre d’une écologie inoffensive ?

Par Jade Lindgaard

Paysan ardéchois originaire du Sahel et pionnier de l’agroécologie, Pierre Rabhi est devenu en quelques décennies un «emblème» écolo-médiatique. Que s’est-il passé? Sa défense habile et obstinée d’une vie sobre et contemplative, son appel à vivre en harmonie avec l’écosystème et son opposition à la vacuité marchande l’ont promu au rang de penseur important et original de l’écologie française. Mais c’est surtout son habileté rhétorique et son insistance sur le rôle que chacun doit jouer, ici et maintenant, dans la transformation du monde par des gestes simples et quotidiens qui lui ont permis de devenir une sorte d’icône, auteur de best-sellers «engagés» et figure de la résistance au monde tel qu’il va. Pourtant, cet humanisme niant les conflits qui structurent nos sociétés et ignorant les inégalités existantes, et ce refus de s’agréger aux luttes en cours, dessinent un horizon profondément dépolitisé, au mieux naïf, au pire contre-productif.

Interdit de critiquer les pommes « chimiques »

18 octobre 2016,

pubbiocoop-pommesSur le site « Bio à la une », sous le titre

Justice : Biocoop condamné à payer 30.000€ pour avoir critiqué les pommes non bio

Par Mathieu Doutreligne publié le 11/10/2016 –

  • En septembre dernier, l’enseigne Biocoop a été condamnée en justice suite à une campagne de communication dénigrant les pommes non bio. Une campagne jugée anticoncurrentielle à l’égard des filières non biologiques.

Il est interdit de critiquer l’agriculture chimique

Certains d’entre vous, déjà convaincus par le bio, ont vu passer cette campagne publicitaire de 2014 à l’initiative de Biocoop. Une campagne dénigrant (suite…)