Archive pour décembre 2016

L’arracheuse de dents de Franz-Olivier Giesbert

31 décembre 2016,

par Alain Hervéunknown

Ce roman appartient à un genre littéraire assez rare dit du toboggan. On se retrouve en chute libre sur quatre cent trente pages dans ce picaresque mélo que Giesbert écrit avec une jubilation que l’on partage. Ou les mémoires d’une centenaire, Lucile Bradsock, qui traverse son époque, le XVIIIème siècle, et sa vie en baisant et en trucidant  à tout va.

Mais cette dentiste, végétarienne convaincue,  ne va pas au hasard,  elle tue (suite…)

Route solaire : l’hérésie

23 décembre 2016,

solar-roadwaypar Mari-Luz Hernandez

J’interromps mes préparatifs de réveillon pour crier ma stupeur et mon indignation sur cette histoire de route solaire. Mais jusqu’où une ministre de l’Environnement mal conseillée peut-elle aller ? C’est une colossale et tragique erreur économique, écologique surtout ! Elle encourage le développement des routes, en les faisant passer pour des équipements « écologiques » et économiseurs d’énergie ! Cette opération est tellement coûteuse que seuls de grands groupes pourront offrir ces équipements clés en main. Rien n’est connu sur les frais de la maintenance, qu’on peut soupçonner (suite…)

La société de l’efficacité globale, Pierre Muller

22 décembre 2016,

Par Marjorie Jouen9782130651949-v100

Une boite à outils de politique publique pour s’orienter et sortir du dédale contemporain

Et si, après avoir passé 30 ans à célébrer le marché autorégulateur, les mutilations du secteur public et l’égocentrisme cupide, nous nous trouvions aujourd’hui au point de basculement vers un nouveau « cycle » géo-politico-économico-démocratique ?

Pour aborder cette nouvelle époque dans les meilleures conditions, il nous faudrait commencer par interpréter correctement ce qui se passe autour de nous et entre nous. Alors, (suite…)

Bouvard l’anar en douce

19 décembre 2016,

par le Sauvage

Il faut aller dans le Fig mag du 16 décembre pour trouver cette perle.unknown

A la fin de son service militaire, Philippe Bouvard a « lancé une souscription destinée à financer un monument formé de sommiers métalliques et élevé à la mémoire des généraux morts dans leur lit ». Saluons l’impertinence digne de Pierre Dac et des philosophes antiques à la Diogène.

Bernard Maris vous parle de statistiques

16 décembre 2016,

les-statistiques-du-chomage-1217489576-1295882816Bernard Maris : « Les statisticiens ne décrivent pas le réel, ils le fabriquent, ce qui est différent. Ainsi ils appellent un jour un pauvre un « pauvre », le lendemain un « chômeur », le surlendemain un « handicapé du travail ». C’est ainsi qu’ils construisent la société en la quadrillant et en la normant. Mais, finalement, ils ne disent pas plus que »Demain sera en gros comme hier, si aucun évènement incongru majeur n’a lieu d’ici là. »

2003. Antimanuel d’économie 1. Les fourmis

dessin : http://jeanfrancoisherdhuin.blog.lemonde.fr