Ronsard et les Transhumanistes

28 février 2017,

Unknownpar Isabelle Taitt

Le meilleur des mondes
« Un œuf, un embryon, un adulte,– la normalité. Mais un œuf bokanovskifié* a la propriété de bourgeonner, de proliférer, de se diviser : de huit à quatre-vingt-seize bourgeons, et chaque bourgeon deviendra un embryon parfaitement formé, et chaque embryon, un adulte de taille complète. On fait ainsi pousser quatre-vingt-seize êtres humains là où il n’en poussait autrefois qu’un seul. Le progrès. » Aldous Huxley, « Le Meilleur des Mondes », 1932 . *La « bokanovskification » consiste essentiellement en une série d’arrêts du développement de l’œuf. Il réagit alors en bourgeonnant. Ce procédé est utilisé sur les plus basses classes de la société, c’est-à-dire les Gammas, les Deltas et les Epsilons.
Ceci est de la science-fiction

ou la rose ?
Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avoit desclose
Sa robe de pourpre au Soleil,
A point perdu ceste vesprée
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vostre pareil.

Las ! voyez comme en peu d’espace,
Mignonne, elle a dessus la place
Las ! las ses beautez laissé cheoir !
Ô vrayment marastre Nature,
Puis qu’une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !

Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis que vostre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez vostre jeunesse :
Comme à ceste fleur la vieillesse
Fera ternir vostre beauté.
Pierre de Ronsard (1524 -1585)
Ceci est de la poésie

…/
Aujourd’hui , il vous sera expliqué que grâce à l’accélération de la technologie, au « progrès », votre vie, votre être peuvent être améliorés, réparés, en défiant ce qui fait qu’un être humain est un être humain, en défiant tout ce qui distingue un être humain d’une machine, en défiant tout ce qui rend l’être humain capable de créer à partir de ce qu’il a de plus profond, de plus inatteignable, de plus mystérieux, de plus incompréhensible. Aujourd’hui, il vous sera expliqué que la Nature n’existe pas et qu’il serait imaginable de défier le temps qui passe et pourquoi pas, la mort.

Pourtant cela fait longtemps que vous êtes prévenus :
« Il n’y a, bien entendu, aucune raison pour que les totalitarismes nouveaux ressemblent aux anciens. Le gouvernement au moyen de triques et de pelotons d’exécution, de famines artificielles, d’emprisonnements et de déportations en masse, est non seulement inhumain (cela, personne ne s’en soucie fort de nos jours); il est – on peut le démontrer – inefficaces: dans une aire de technologie avancée, l’inefficacité est le péché contre le Saint Esprit. Un État totalitaire vraiment « efficient » serait celui dans lequel le tout-puissant comité exécutif des chefs politiques et leur armée de directeurs auraient haute main sur une population d’esclaves qu’il serait inutile de contraindre parce qu’ils auraient l’amour de leur servitude. La leur faire aimer – telle est la tâche assignée dans les États totalitaires d’aujourd’hui aux ministères de la propagande, aux rédacteurs en chef de journaux, et aux maîtres d’école. »…
…« En vérité, à moins que nous ne nous décidions à décentraliser et à utiliser la science appliquée, non pas comme une fin en vue de laquelle les êtres humains doivent être réduits à l’état de moyens, mais bien comme le moyen de produire une race d’individus libres, nous n’avons le choix qu’entre deux solutions: ou bien un certain nombre de totalitarismes nationaux, militarisés, (…) ; ou bien un seul totalitarisme supranational, suscité par le chaos social résultant du progrès technologique rapide en général et de la révolution atomique en particulier, et se développant, sous le besoin du rendement et de la stabilité, pour prendre la forme de la tyrannie-providence de l’Utopie. »
Préface d’Aldous Huxley en 1947 à son ouvrage « Le Meilleur des Mondes », 1932

C’est à vous de décider tant que vous le pouvez encore. Tant que les mots intimité, art, philosophie, éthique, créativité, pensée, être , intelligence, humain, et vie ont encore un sens. Attention, il se pourrait qu’il n’y en ait plus pour très longtemps…

NON, LES TRANSHUMANISTES N’AIMENT PAS LA POESIE !