Boris Vian à la Huchette

17 mars 2017,

14890500214221_photo_hd_32809par Michèle Valmont

« L’écume des jours » à La Huchette…ou comment adapter brillamment au théâtre un roman qui n’avait à priori pas besoin de cela. Paul Emond a conçu un spectacle respectueux de l’esprit de Boris Vian, de son langage si particulier, de sa poésie décalée parfois cynique, en y ajoutant des interventions musicales en hommage au trompettiste passionné de jazz qu’était l’écrivain.

Les trois comédiens s’emparent des divers personnages, y compris les animaux, avec un enthousiasme communicatif, mais incarnent avant tout Chloé et Colin, les jeunes amoureux, et Chick, leur grand ami, passionné de Jean Sol Partre.

Les péripéties de leur histoire d’amour tragique se déroulent sur une scène meublée d’une tenture et de quelques tabourets, qui suffisent amplement à évoquer toutes les situations, grâce à la rapidité des enchaînements et à la richesse des dialogues soutenus par des bruitages judicieux et cocasses, dus à la subtile mise en scène de Sandrine Molaro et Gilles-Vincent Kapps.

Quant aux trois protagonistes, ils sont tout simplement prodigieux. Roxane Bret EST Chloé, sensible femme-enfant, gaie, jolie, tendre et lumineuse, bouleversante quand le « nénuphar » détruit son poumon et la mène à la mort.

Maxime Boutéraon campe avec une présence époustouflante Colin, jeune oisif aisé, assoiffé de futilités (ah, le pianocktail…), anéanti par sa passion pour Chloé.

Quant à Antoine Paulin, il est tout simplement fantastique, passant avec une aisance stupéfiante du rôle du chauffeur Nicolas à celui de l’ami Chick, tout en révélant un talent de guitariste certain.

Alors, qu’attendez-vous pour prendre vos places?

M. V.

La Huchette: 01 43 26 38 99