Le café du Commerce présidentiel (2)

19 avril 2017,

par Christophe Chelten
On en entend de toutes les couleurs:
« Je voterai Macron dès le premier tour pour ne pas me retrouver devant un choix impossible au second tour. Vous imaginez Le Pen/Mélenchon, Le Pen/Fillon, Fillon/Le Pen… Et en prendre pour cinq ans ! »
« Macron, c’est inconsistant, tape à l’oeil mais il est jeune et intelligent. On peut espérer qu’il comprenne un jour l’urgence absolue de l’écologie… avec l’aide de Corinne Lepage et peut-être de… Cohn Bendit. »
« Mélenchon est un acteur de grand talent, ivre de lui-même, adepte de la formule: on ne fait pas d’omelette sans casser des oeufs »
« Fillon ou la vieille France blessée à mort par l’évolution des moeurs, des techniques, des mouvements de population, dépendante d’un électorat âgé, pour certains le seul Français »
« Pas un seul candidat intelligent, qui ait tout compris, comme moi. »
« Il faut voter, après mûr examen, pour le moins pire… »