L’Écologiste N°51

4 mars 2018,

COUV (2)

L’Écologiste. Trimestriel, en Angleterre depuis 1970, en France depuis 2000

Vous trouverez ci-dessous une sélection de nouvelles d’actualité. Et tout d’abord merci à tous nos visiteurs sur le salon Primevère fin février ! Le nouveau numéro de L’Ecologiste est disponible en kiosque ou sur commande six euros port offert, avec un riche dossier Jardins, avec les dernières découvertes sur le fonctionnement des sols, comment créer un sol nourricier sur des terres infertiles, les techniques de la bio, de l’agriculture urbaine, et se conclut par une nouvelle approche technique du jardin. Vous pouvez également offrir ou vous offrir un abonnement à L’Ecologiste.

ACTUALITES. Climat : la ville de New-York attaque en justice ExxonMobil, Chevron, BP, Shell, and ConocoPhillips. Le 10 janvier dernier, la capitale financière du monde annonçait qu’elle souhaitait retirer tous ses investissements du secteur des énergies fossiles mais aussi qu’elle réclamait aux multinationales une indemnisation financière des  dommages causés et à venir dûs au changement climatique. En février, Paris annonçait étudier des poursuites judiciaires similaires.
ACTUALITES. Santé : 73% des fruits et 41% des légumes non-bio contaminés par les pesticides. L’association Génération futures a compilé cinq ans d’études officielles de la DGCCRF. Près de 90% des raisins, clémentines et cerises sont contaminés ; plus de 80% des oranges, pêches, fraises, pamplemousses ; plus de 70% des poires, citrons, abricots, pommes ; plus de 50% des bananes, mangues, ananas… Et « seulement »  23% des avocats, 27% des kiwis et 34% des prunes. Pour les légumes, 85% des céleris branches sont contaminés ; plus de 60% des poivrons, laitues, céleris raves et endives ; autour de la moitié des tomates, carottes, poireaux, melons… et 2% du maïs, 3% des asperges, 4% des betteraves. L’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) a réagi fin février en soulignant que seuls 3% des fruits et légumes dépassent les normes actuelles. Mais dans le même élan, l’ANSES a conseillé de bien laver ou éplucher les fruits et légumes ainsi que de varier ses consommations pour diminuer la quantité de pesticides ingérés…
ACTUALITES. Homards : l’ébouillantage interdit au 1er mars, en Suisse. Plus généralement, tous les décapodes marcheurs vivants (homards, langoustes, crabes…) doivent désormais être étourdis avant d’être tués, et ne doivent plus être transportés vivants sur de la glace.

LIBRAIRIE. Pour toute commande de livres, le port est de 1 euro (France métropole, Belgique), 2 euros (Suisse, Union européenne), autres destinations : barème de la Poste.

Quel est le bilan écologique, économique, géopolitique de la transition énergétique et numérique en cours ? Guillaume Pitron a enquêté six ans dans une douzaine de pays sur les « terres rares », cette trentaine d’éléments chimiques devenus indispensables à la société actuelle, des éoliennes aux smartphones en passant par les applications militaires. Son ouvrage est un pavé dans la mare précis, référencé, qui ouvre un débat fondamental. La Guerre des métaux rares, paru en janvier 2018, LLL, 20 euros.

Du nouveau en jardinage ? Oui. Voici la nouvelle Bible du jardinier : 500 plantes comestibles décrites, souvent méconnues. Légumes, herbes, arbustes, arbres et comment les agencer ensemble dans une « forêt comestible« , ce maître-ouvrage grand format très bien illustré du britannique Martin Crawford est original, clair, précis. Indispensable. Paru en octobre 2017, 35 euros. Commande en ligne possible sur le site de L’Ecologiste.

Attention, chef d’oeuvre. Voici la biographie du génie le plus célèbre au monde à son époque, l’un des pères fondateurs de l’écologie, presque inconnu aujourd’hui : Humboldt (1769-1859). Pour Goethe, passer quelques jours avec  Humboldt équivalait à « avoir vécu plusieurs années ». Grand explorateur, de l’Orénoque aux steppes kazakhes, Humboldt voulait éveiller chez les autres « l’amour de la nature » qu’il concevait comme un tout organisé… et vulnérable. Il a inspiré les plus grands penseurs, artistes et scientifiques de son temps. Des dizaines de monuments, parcs, baies, lacs, montagnes portent son nom, tout comme 100 animaux et 300 plantes. Et des minéraux. Et même un cratère lunaire. Sa biographe Andrea Wulf a réussi une passionnante biographie.  636 pages avec cahier d’illustrations, paru fin octobre 2017, 28 euros, commande en ligne possible sur le site de L’Ecologiste.

L’Art d’être libre de Tom Hodgkinson :  pour L’Express, « une invitation érudite, jouissive et provoc à s’insurger contre le « système » »  ; « un excellent ouvrage  » selon Frédéric Beigbeder sur France Inter, « porté par un souffle de vie qui devrait ragaillardir n’importe quel individu » selon le magazine Lire. De L’Obs à la Tribune en passant par Alternatives économiques, 20 minutes ou Libération, les éloges de la presse se multiplient. Hodgkinson fait brillament revivre toute la tradition intellectuelle qui donne la primauté à l’art de vivre, à la créativité, l’autonomie, sur le mercantilisme. Avec les auteurs classiques, les anarchistes, les médiévaux, les écologistes, les situationnistes… Avec un humour irrésistible notent tous ses lecteurs – un humour so british, bien sûr. Un livre dont on peut dire qu’il est « un des manifestes les plus amusants, provoquants, originaux, subversifs, et, vraiment, essentiels de notre temps.» (Time Out) Ou alors : « Un véritable manifeste de résistance au monde contemporain. » (The Guardian). Bref : un livre vraiment original pétri de références littéraires, historiques, philosophiques, avec quelques  expériences personnelles de l’auteur. Un livre sans aucun équivalent en langue française.Avec une belle préface de Pierre Rabhi. Traduit par Corinne Smith, journaliste à L’Ecologiste. Un best-seller traduit en 17 langues, diffusé par L’Ecologiste. 22 euros.

Révolutions animales : un vrai livre-évènement. Près de cent grands auteursinternationaux, plus de cent photographies exceptionnelles, 674 pages, couverture cartonnée… Une première partie porte sur le génie des animaux, la seconde sur nos rapports avec eux.Une synthèse impressionnante sous la direction de Karine Lou Matignon et préfacée par Jane Goodall. Nouvelle édition octobre 2017. 38 euros.

Titre magnifique: l’entraide ou l’autre loi de la jungle. Ce livre nous emmène à découvrir que ceux qui survivent le plus ne sont pas forcément les plus forts, mais ceux qui s’entraident le plus. Avec également l’histoire de l’apparition de l’idée d’entraide. Un livre de référence, par Pablo Servigne et Gauthier Chapelle, tous deux ingénieurs agronomes et titulaires d’un doctorat en biologie. Paru le 12 octobre 2017, 382 pages. Vous pouvez le commander en ligne ou par courrier. 22 euros.

Le chercheur à l’INRA Anthony Fardet, auteur d’un excellent article dans le dossier de L’Ecologiste n°48 sur les clés de l’alimentation santé, vient de publier un non moins excellent livre: Mangeons vrai. En couleurs, bien illustré, pédagogique, destiné à la fois au grand public mais comprenant également toutes les références scientifiques: une vraie réussite. Face à une vraie urgence : en France,une mauvaise alimentation cause directement ou indirectement un mort sur trois. Une mauvaise alimentation est également l’une des causes de la durée de la fin de vie… en mauvaise santé, 21 ans en France.Une lecture indispensable.
Vous pouvez le commander en ligne ou par courrier. Paru en juin 2017. 258 pages, 19,90 euros.

Quels sont les effets de la pilule sur la santé des femmes et sur l’environnement ? L’auteur de J’arrête la pilule livre les résultats de sa vaste enquête sur un scandale sanitaire majeur. Quelles sont les alternatives ? Un livre sans tabou à la croisée de l’histoire, des sciences et du féminisme. Avec une préface du docteur Joël Spiroux de Vendomois, président du CRIIGEN et spécialiste des interactions environnement – santé. L’auteur Sabrina Debusquat conclut avec un guide pratique de toutes les méthodes alternatives à la pilule. Paru le 6 septembre 2017.
Vous pouvez commander en ligne ou par courrier ce livre-choc. 304 pages, 14,5 * 22 cm. 19,50 euros.

Rappelons également le livre Jamais seul de Marc-André Selosse sur… les microbes, qui construisent plantes, animaux et civilisations, paru en juin 2017.Un ouvrage « à ce point novateur qu’il est apte à bouleverser notre conception de ce qu’est la vie sur Terre et de ce que nous sommes nous-mêmes » affirme Francis Hallé, pour lequel le livre « est écrit de façon précise, sans mot inutile, refusant le jargon, dans un style élégant et plein d’humour. Cet ouvrage ne contient rien d’ennuyeux. » Et de conclure : »J’en recommande la lecture à tous ceux qui ont, de près ou de loin, un lien avec la nature : biologistes, agriculteurs, éleveurs, cuisiniers, jardiniers, apiculteurs… mais aussi à tous ceux qui travaillent en relation avec l’être humain : médecins, pharmaciens, enseignants, ethnologues, juges, sociologues, responsables des forces de l’ordre… » Avec ses 370 pages, voilà une belle lecture que nous vous recommandons. Vous pouvez le commander en ligne sur le site de L’Ecologiste ou sur papier (voir plus bas), la livraison sera rapide. Prix : 24,50 euros

Si vous n’êtes pas encore abonné, c’est le moment de souscrire un abonnement. Voyez nos offres en ligne simples, ou avec livre ou hors-série. Les abonnement simples pour particuliers et associations sont : 4 numéros 1 an 22,50 euros ou 8 numéros 2 ans pour 43 euros.

Librairie. Frais de port pour toute commande de livres :
1 euro pour la France métropolitaine et la Belgique,
2 euros pour l’Union européenne et la Suisse,
le barème de La Poste pour le reste du monde.
Commande et/ou don en ligne possibles, paiement sécurisé.
Abonnements / commandes / dons sur papier libre à adresser avec votre règlement à :
L’ECOLOGISTE
Bureau B 1397
60643 Chantilly

Cliquez ici pour vous désabonner (aslesauvage@aol.com)