Archive pour janvier 2019

90 ans: Tintin et moi

12 janvier 2019,

(d.r.)

par Alain Hervé

Plus que les grands philosophes, plus que mon éducation familiale, plus que mes études, plus que les hasards professionnels …  je crois que les aventures de Tintin ont eu une influence déterminante sur ma vie.  J’ai un Tintin caché dans ce qu’essentiellement  je suis et dans ce que j’ai entrepris. Il ne m’apparait qu’épisodiquement lors de la relecture accidentelle d’un de ses albums par dessus l’épaule d’un de mes neveux. Auxquels je dois admettre que je les offre comme pour recommencer mon enfance.

Tintin est mon contemporain à quelques années près. J’ai porté des pantalons de golf, prêt à monter sur le premier cargo au bout du quai, ami complice des chiens, épaté par les récits invraisemblables des capitaines Haddock de ma famille. Il y en a eu, même sans whisky…

La vie m’est apparue comme un récit prodigieux à inventer. Je suis devenu journaliste, redécouvreur  de ma planète et des olibrius qui la peuplent. Je n’ai jamais pu prendre au sérieux les utopies qui s’y développent et ceux qui les chantent. De quelque couleur qu’elles soient. J’attends toujours de tourner la page et de découvrir la suite.

Tintin ne nous a pas raconté comment il était mort. Je ne le ferai pas non plus. Il a atteint quatre vingt dix ans. J’y serai bientôt.

Vers les 3 millions de signatures ?

11 janvier 2019,

Si vous n’avez pas encore signé, vous pouvez toujours rejoindre deux millions et quelques de nos compatriotes. La France ne fait que suivre un puissant mouvement mondial. En 2017 l’ONU recensait déjà 900 procès climatiques. Voir l’article de notre consoeur « The Conversation« . Depuis la « décision Urgenda » de 2015 aux Pays-Bas – récemment confirmée en appel et qui a vu le gouvernement néerlandais condamné pour inaction climatique – on observe une multiplication de ce type de procès dans le monde.

Le Sauvage

Pour 2019, éloge de l’oisiveté et du petit temps…

9 janvier 2019,

Remède aux éruptions fiévreuses, la distance, éloge de la paresse et des digestions lentes…

Voeux Sauvages

1 janvier 2019,

Tous les auteur(e)s des textes parus en 2018 dans le Sauvage souhaitent à leurs lectrices, lecteurs, une année féconde en découvertes, en curiosités, en inventions…

Qu’ils échappent à l’ornière du prêt à penser, du prêt à croire, du prêt à adhérer.

Qu’ils s’insurgent sans cesse devant l’intoxication de la pensée publicitaire.

Qu’ils recherchent l’oxygène des chemins de traverse.

Qu’ils s’arrêtent pour regarder le monde avec leurs propres yeux.

Le Sauvage