Archive pour février 2019

Ultimatum

22 février 2019,

Lu sur le site de Reporterre : 2e leçon des jeunes au gouvernement : il faut la décroissance énergétique

Alors que s’installe en France le mouvement des jeunes pour le climat, une partie d’entre eux lancent au gouvernement, dans cette tribune, un deuxième « ultimatum punitif » : la décroissance énergétique ou une large participation à la manifestation du vendredi 22 février.

Ce texte a été écrit par les Camilles du groupe « revendications » constitué à la suite de l’assemblée générale (AG) interfac rassemblée vendredi 8 février 2019 et comportant des étudiant.e.s et lycéen.ne.s de divers établissements de la région parisienne. Cette AG a été organisée par plusieurs associations étudiantes parisiennes écologistes en vue de lancer le mouvement de grève pour l’environnement de la jeunesse reconduite chaque vendredi à partir du 15 février.

Le 12 février 2019, Reporterre publiait leur manifeste pour le climat et leur premier ultimatum : déclarer l’état d’urgence écologique et sociale afin de débloquer un plan interministériel à la hauteur des risques encourus. Leur second ultimatum, ci-dessous, concerne l’énergie.

Puisque notre gouvernement s’acharne à demeurer inerte devant la catastrophe écologique, nous, lycéen·ne·s et étudiant·e·s, avons décidé de lui poser une série d’ultimatums punitifs. La semaine dernière, en guise de première leçon, nous avions demandé le respect immédiat des Accords de Paris (réduction des émissions de gaz à effet de serre de 4 % par an minimum) et l’inscription dans la Constitution, à l’article premier, du fait que « La France est une République indivisible, laïque, démocratique, sociale, solidaire et écologique  ». Pour châtier le mutisme de ce mauvais élève, nous étions plus d’un millier à faire la grève et à nous réunir devant le ministère de la Transition écologique et solidaire vendredi 15 février. Alors que François de Rugy se félicitait dans la presse que la jeunesse manifeste devant son ministère pour « marcher main dans la main » avec lui, la présence policière démesurée laissait penser que nous dérangions quelque peu. Il ne fait aucun doute que cette réponse par voie de police a convaincu tous les jeunes présent.e.s de la compétence et de l’efficacité du ministère en matière écologique.

Cependant, nous ne désespérons pas encore de voir remonter les notes de ce gouvernement. Pour ce second ultimatum, nous avons choisi le thème de l’énergie. (suite…)

L’hebdo de Reporterre N°196

19 février 2019,


Bruno Latour : « Les Gilets jaunes sont des migrants de l’intérieur quittés par leur pays»
Qu’est-ce que le mouvement des Gilets jaunes révèle de l’épuisement de l’organisation politique et économique de notre société ? Quel est le rôle de l’État ? De la société civile ? Quelle place occupe l’écologie dans la transformation de la société ? Dans cet (…) Lire la su
ite

La voiture autonome ? Une catastrophe écologique
L’industrie automobile prépare activement la généralisation des véhicules autonomes. Problème : leur mise en œuvre à grande échelle aurait des conséquences écologiques très néfastes. Dans le principe, la prouesse technologique consistant à remplacer par des (…) Lire la suite

Face aux boues rouges toxiques, l’État sommé d’agir
Mardi 12 février, les membres de l’association ZEA ont déversé des boues rouges devant le ministère de la Transition écologique. Issues de l’usine d’alumine Alteo de Gardanne, ces boues chargées en métaux lourds et radioactives sont stockées près de zones (…) Lire la suite

Manifeste de la jeunesse pour le climat
À la suite du mouvement enclenché en Suède, en Belgique, en Australie et en Suisse, des étudiants français annoncent que la première grève pour le climat aura lieu vendredi et se répétera toutes les semaines. Affichant la solidarité avec les Gilets (…) Lire la suite

Primevère, 33e salon-rencontres de l’alter-écologie, à Lyon-Eurexpo
Organisé par une association et réalisé par 300 bénévoles, le salon Primevère a pour ambition de réunir les acteurs de l’écologie pour présenter des alternatives militantes cohérentes et éthiques à la société actuelle, dans une ambiance conviviale. Les 22, (…) Lire la suite

L’incroyable histoire du Facteur Cheval

18 février 2019,

par Alain Hervé

Pour apprécier cette « incroyable histoire », il faut déjà avoir été dans la Drôme, dans la commune d’Hauterives et avoir vu le Palais idéal. Etre tombé de saisissement. Un amoncellement de pierres maçonnées par un facteur rural. Une mise en scène fantasmagorique telle que peu d’hommes ont réussi à exprimer. En dehors de toute école, de toute mode, de toute actualité, une tentative bouleversante de dire l’indicible. Une aventure parmi les manifestations humaines les plus exigeantes. Une rêverie matérialisée.

Et savoir quel homme a pu enfanter ce délire est de peu d’importance. Son oeuvre l’a écrasé, enseveli, l’a rendu dérisoire. A ce moment commence le film de Nils Tavernier.

Pour tenter de donner un visage à l’inventeur du Palais, il a choisi Jacques Gamblin. (suite…)

Comme en 14

17 février 2019,

par Michèle Valmont

Imaginez l’infirmerie d’un hôpital de fortune, à quelques pas du front où les combats font rage la veille de Noël 1917.
C’est dans cet univers dramatique que va vous propulser pendant deux (trop courtes) heures la pièce « Comme en 14 » de Dany Laurent, reprise au théâtre La Bruyère.
On s’y croirait: dans un ingénieux décor réaliste  de Jacques Voizot, quatre femmes et un adolescent attardé vivent deux journées d’horreur banale. On entend en arrière-fond les plaintes des blessés sans jamais les voir. Marguerite, l’infirmière en chef, dirige deux jeunes bénévoles; l’une attend des nouvelles de son fiancé soldat, l’autre, militante pacifiste, est amoureuse d’un blessé soigné dans la salle d’à côté, dont la mère, la châtelaine du village, et le frère s’inquiètent. Toutes font preuve d’un courage et d’une endurance exceptionnels.

(suite…)

Le 15 mars 2019

16 février 2019,

Grève des jeunes pour le climat le 15 mars   

Collégien.ne.s, lycéen.ne.s, étudiant.e.s, nous appelons à faire grève pour le climat 

Depuis des années notre planète vit une crise sans précédent. La biodiversité s’effondre, les catastrophes liées au climat sont de plus en plus nombreuses, des millions de personnes sont obligées de migrer vers d’autres territoires et dans le même temps la température atteint -48°C à Chicago et +49°C en Australie…. L’humanité court à sa perte. Depuis plus de 50 ans, les scientifiques alertent sur la catastrophe qui nous guette mais les puissants de ce monde, pouvoirs publics et multinationales, continuent leur course à la croissance, agissant comme si l’urgence climatique ne les concernait pas. Aujourd’hui nous assistons à ce qui s’annonce comme étant la sixième extinction de masse. (suite…)