Détruire la forêt pour remplacer le charbon ?

12 février 2019,

Sous le titre Cordemais : un rapport des Amis de la Terre et du Réseau Action Climat dénonce les incohérences du projet alternatif d’EDF

Montreuil, le 23 janvier 2019 – Alors que le gouvernement s’apprête à publier la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie et qu’une réunion technique est prévue avec EDF ce jeudi, les Amis de la Terre France et le Réseau Action Climat publient une note pour expliquer les dangers de reconvertir la centrale à charbon de Cordemais en centrale à biomasse.

Pression insoutenable sur les forêts, gaspillage énergétique, pollution de l’air, flou sur les emplois préservés, les Amis de la Terre et le Réseau Action Climat détaillent pourquoi ce projet est un obstacle à la transition écologique et sociale. [1]

Disqualifié, il y a encore quelques semaines, le projet Ecocombust porté par EDF et les syndicats est désormais sur la table du Ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, en attente d’autorisation. Problème : aucune information publique n’a été rendue disponible, aucun débat contradictoire n’a été organisé alors que ce projet pourrait avoir des impacts de la Normandie au Pays basque. Pourtant, le projet d’EDF comporte de nombreuses zones d’ombre.

Le gouvernement s’apprête à reculer sur la sortie du charbon pour un projet de reconversion incertain sur tous les plans : faisabilité industrielle, viabilité économique, impact sur les forêts et la pollution de l’air, maintien des emplois. Il serait aberrant que de l’argent public permette la réalisation de ce projet farfelu alors que les financements pour la transition écologique et sociale manquent à l’appel.” réagit Cécile Marchand, chargée de campagne aux Amis de la Terre.

Les Amis de la Terre ont eu accès à la première phase d’une étude du gisement biomasse mobilisable pour Ecocombust interne à EDF, qui a notamment servi de support pour la rédaction du rapport.

Pour Sylvain Angerand, président de Canopée [2] et porte-parole des Amis de la Terre sur les forêts : “Loin des messages rassurants diffusés par différents acteurs, le projet Ecocombust conduirait à une augmentation insoutenable de la pression sur les forêts. De façon directe, avec l’utilisation de bois de coupe qui n’est pas exclue ou de façon indirecte, en détournant des déchets de bois utilisables pour la fabrication de panneaux ce qui conduirait ses industriels à prélever plus en forêt en substitution. »

En savoir +

[1]https://www.amisdelaterre.org/IMG/pdf/janvier2019rapportecocombust.pdf

[2] Canopée est une association spécialisée pour des forêts vivantes et membre de la fédération des Amis de la Terre France

À télécharger…Rapport Cordemais janvier 2019 (PDF – 334.3 ko