Archives d’un auteur

EGA

21 juillet 2017,

Avez-vous entendu parler des États Généraux de l’Alimentation ? Saviez vous que vous pouvez vous exprimer sur le sujet ?

Le 20/07/2017 14:05, Jacques Caplat a écrit :

Bonjour,   La « consultation » des États généraux de l’alimentation (EGA) est ouverte. Il faut d’abord s’inscrire via cette page, puis valider le courriel reçu, et il est alors possible de voter, commenter et contribuer :

https://www.egalimentation.gouv.fr/pages/comment-participer

Pour information, j’ai proposé une contribution :

https://www.egalimentation.gouv.fr/projects/comment-accompagner-la-transformation-de-notre-agriculture-vers-les-nouveaux-modes-de-production/consultation/consultation-4/opinions/solutions/proposer-un-veritable-plan-de-transition-progressive-vers-l-agriculture-biologique

Pour que cette approche soit « visible » dans la consultation, il serait utile qu’un maximum de personnes aillent voter pour cette proposition. Il serait intéressant qu’elle remonte vers les premières visibles, de façon à ne pas être escamotée.

En allant sur les autres propositions, vous verrez sans doute également quelques commentaires que j’ai laissés (idem, ne vous privez pas de les soutenir ;-)…). À chacun-e de jouer !   Cordialement,

Jacques Caplat

Aux ordres!

19 juillet 2017,

Lorsque j’avais été dans ma jeunesse invité à devenir militaire j’ai appris que l’ordre quel qu’il soit, d’un supérieur, en l’occurrence pour moi celui d’un caporal, ne pouvait pas se discuter. Sinon on était envoyé au gnouf.

Il n’avait pas non plus été précisé que je puisse présenter ma démission de l’armée.

Il semble qu’ à partir d’un certain grade ces règles ne s’appliquent plus.

A.H.

En été, leçon de choses et d’autres

18 juillet 2017,

par Daniel Maja

Georges, à l’instar de Monsieur Palomar*, était en quête perpétuelle.
Il recherchait sous le fatras et l’étrangeté des choses banales, quotidiennes et triviales, les liens secrets des phénomènes les plus contradictoires, un ragot et un ragoût, des porte-plumes et des porte-glaive, un poteau rose et un pot-aux-roses, ce qui est en haut comme ce qui est en bas, un gnomon et du goémon, le nombre d’or et les bigorneaux…, bref, les liens qui unissent les liens aux autres liens, afin de déchiffrer la Kabale, les coulisses et la Machinerie du Monde.
En fait, très vite et surtout en cette saison, tout s’embrouillait et se dissolvait, il ne restait bientôt qu’un gros trou plein de vide légèrement trouble.
Alors, comme dit l’autre, « il faut imaginer Georges heureux »…

* Monsieur Palomar d’Italo Calvino

La bête du Vaccares

16 juillet 2017,

ML.epicurisme-romain718-copie-2
Avec Adam W.* à petites lampées nous savourons une absinthe à la liqueur de fenouil, autour de nous une bonne quinzaine d’alambics transparents avec des mélanges subtils d’alcools et de liqueurs de noix amères, genièvre, myrtilles, gingembre, hydromels, verveine sauvage, épicéa, gentiane, toute la gamme des ambres dorées ou brunes, des rubis et des verts tendres… Moment de communion dans la petite boutique de la rue Bracka, à l’abord du Rynek, la place centrale de Cracovie.

Nous évoquons le livre admirable que m’a prêté Adam et que je viens de terminer, « La bête du Vaccares » du gardian-poète Joseph d’Arnaud (en langue d’oc et français).
L’histoire bouleversante d’un gardian chrétien qui, au 15éme siècle, fait la rencontre de Pan, le demi-dieu presque agonisant qui va disparaître dans les marais fangeux du Vaccarés, après une dernière manifestation de sa puissance sauvage sur les manades des taureaux libres … Fin de l’Antiquité païenne et de la Camargue indomptée… Métaphore aussi de notre temps.

*Adam Wodnicki , écrivain-poète, photographe, traducteur ( il a traduit en polonais Julien Gracq, Edmond Jabès, Saint-John Perse, Yves Bonnefoy, Simone Weil) son oeuvre est une Somme  sur Arles, la Provence et l’Antiquité qu’il évoque en poète, en historien, lyrique et  mystique.
En français: carnet arlésien, en Arles
( livre pour écrire- Editions Austéria – Cracovie Budapest)

Reporterre n°131

9 juillet 2017,

La sélection hebdomadaire de Reporterre n°131

Hulot a cédé sur les perturbateurs endocriniens

Les gouvernements européens ont adopté le 4 juillet une définition commune des perturbateurs endocriniens. Cela a été possible par le changement de pied de la France : alors que Mme Royal avait bloqué ce texte aux garanties insuffisantes, M. Hulot a cédé. Les dispositions adoptées sont critiquées par les écologistes. La bataille se portera au Parlement européen. Lire la suite

À Hambourg, la société civile conteste le sommet du G20 et le néo-libéralisme

Je cherche l’amour – sur les sites de rencontre écolo

Vos petits mots qui nous font du bien

Il marche pour promouvoir la construction en paille

Contre le projet autoroutier A45, les naturalistes entrent en jeu