Archive pour la catégorie ‘Nous l’avons entendu’

Inquiétude

4 juin 2016,

quis_custodiet_ipsos_custodes_shirt-rcff6474943bc4caebc0c77863581b64b_jg4de_324 “Les violences policières inquiètent de plus en plus” sur le site de France-Inter. Ne pas manquer en fin de reportage l’interview d’Aline Daillère de l’Association des chrétiens pour l’abolition de la torture. Il est clair que la violence policière tous azimuts augmente la violence des manifestants et cela questionne sur les motifs réels du gouvernement. Les récentes brutalités envers des collégiens s’inscrivent dans un contexte plus général que nous avons été amenés à évoquer, en février 2016 avec une septuagénaire, en novembre 2015 avec le détournement de l’état d’urgence, en novembre 2014 avec les provocations, en février 2014 à propos de Notre-Dame des Landes…       Charles Ribaut

Communication

2 mai 2016,

humpback; musiqueDes musiciens australiens ont entrepris de communiquer  avec des baleines à bosse (Megaptera novaeangliae) en s’inspirant  du chant d’amour de ces animaux…et ça marche ! A voir ici. Le Sauvage

Egypte comique

14 mars 2016,
(dr)

(dr)

par Christophe Chelten

Lorsqu’il atteint l’extrême, le tragique devient comique. C’est le sentiment que j’ai éprouvé ce matin en entendant quelle serait la croissance démographique de l’Egypte dans les années à venir. Ce pays qui, il ne faut jamais l’oublier, est constituée de 94% de désert et qui compte 80 millions d’habitants va faire face à une augmentation de population de 15 millions tous les dix ans. Les villes subiront pour l’essentiel ce nouvel afflux. Lorsqu’on sait qu’au Caire les tombes de cimetières sont squattées par des vivants il ne reste plus qu’à en rire car les limites de l’absurde  sont dépassées.

Le remède existe mais il ne sera pas appliqué consisterait à rendre la pilule contraceptive gratuite et obligatoire.

Ne renoncer à rien

21 novembre 2015,

François Morel.redPar François Morel

Surtout pas aux théâtres, aux terrasses de café, à la musique, à l’amitié, au vin rouge, aux feuilles de menthe et aux citrons verts dans les mojitos, aux promenades dans Paris, aux boutiques, aux illuminations de Noël, aux marronniers du boulevard Arago, aux librairies, aux cinémas, aux gâteaux d’anniversaire…

Ne renoncer à rien.

Surtout pas au Chablis, surtout pas au Rully, surtout pas à l’esprit.

Ne renoncer à rien.

Ni aux ponts de Paris, ni à la Tour Eiffel, ni, place de la République, à la statue de Marianne résultat d’un concours datant de 1879 et  remporté par les frères Morice, Léopold pour la statuaire et Charles pour le soubassement. Ni aux pots de violettes et de primevères sur le marché aux fleurs. Ni à l’Amour de Jacques Saly, commandée par la marquise de Pompadour. Ni à l’amour. (suite…)

Malcomprenance

30 juillet 2015,

ImageJ=1.47vCe matin France-Inter recevait Benoist Apparu, ancien ministre du Logement, membre des Républicains. Le problème de l’entrée en vigueur à Paris de la loi sur la limitation des loyers a été bien entendu évoqué, c’était même la raison pour laquelle il avait été invité. Accord du journaliste (Pierre Weill) et de l’invité sur le caractère excessif de l’augmentation de 42 % en 10 ans des loyers parisiens. Pour l’ancien ministre la limitation des loyers est une mauvaise solution, remède pire que le mal. La solution c’est de construire, et au passage de sanctionner les maires qui veulent se faire réélire en ne délivrant pas de permis de construire pour plaire à leur électorat (stupide démocratie qui essaye d’entraver la sainte loi du Marché !). Lors de mes visites à Paris, j’ai bien remarqué qu’il y avait encore des espaces libres, comme le champ de Mars, et que beaucoup de maisons, bêtement limitées à 6 étages, pouvaient être remplacées par des tours. La solution serait de généraliser le quartier de La Défense, transformer tout Paris en Manhattan ou Shangaï ? Je ne sais  pas ce qu’en pensent les parisiens mais en tant que touriste provincial égoïste je regretterais que l’on en vienne à ces extrémités.   Charles Ribaut