Archive pour la catégorie ‘Nous avons lu’

Reporterre n°124

27 mai 2017,

La sélection hebdomadaire de Reporterre n°124

Le combat tranquille d’un paysan pour la liberté des semences

Hulot est un homme d’une rare naïveté, pour rester poli (Fabrice Nicolino)

Le marché bio s’envole, les paysans bio craignent de perdre leur âme

VIDEO – Sur le triangle de Gonesse, des plantes contre la menace du béton

Le groupe Auchan veut manger les meilleures terres d’Ile-de-France, à Gonesse, pour y implanter un énorme centre commercial. Les écologistes proposent une alternative vivante. Dimanche 21 mai, ils ont manifesté pour affirmer la nécessité de préserver l’agriculture. Reportage en vidéo. Lire la suite

Persécutés au Brésil, les Indiens appellent l’Europe et la France à l’aide

Ça chauffe dans nos assiettes

19 mai 2017,

par Christophe Chelten

Et si la révolution écologique devait advenir par notre assiette ?

Gourmande perspective qu’Olivier Roellinger annonce dans sa préface par la formule plus modérée d’un « … soulèvement alimentaire qui est en marche ».

En effet lorsque les politiques peinent à commencer de comprendre les enjeux du réchauffement climatique, on s’en aperçoit avec l’actuel nouveau gouvernement, les mangeurs que nous sommes en ont déjà compris les enjeux. Yves Leers et Jean-Luc Fessard nous détaillent comment en mangeant mieux, on se porte mieux et comment on contribue à sauver la biosphère qui nous permet d’exister.

Une vingtaine de recettes illustrées incitent à passer de la théorie à la pratique. Allez voir le « Tout pommes et sa crème anglaise » miam, miam…!

Publié par Buchet Chastel, vendu 19€

Plus le score de Macron sera fort…

29 avril 2017,

Un article de Sonya Faure paru le 28 avril dans Libération sous le titre : 

La suite ici.

Croissance, emploi, revenu (universel ?)

7 avril 2017,

dessin croissanceSous le titre : Un revenu universel sur une planète «en faillite» ?

un article de Christelle de Crémiers, Enseignante en master2 d’économie et finance, élue régionale et municipale écologiste et Philippe Bihouix , Ingénieur

Le revenu universel a des qualités indéniables. Au moins théoriques : il permet de concevoir la déconnexion entre croissance et emploi et de retrouver le lien entre économie et réalité physique d’un monde aux ressources limitées.

Le revenu universel a émergé dans la campagne présidentielle. Si l’idée interpelle, c’est qu’elle remet en cause le lien entre croissance et emploi. Elle vient bousculer la pensée économique dominante, qui peine, il est vrai, à expliquer les désordres du monde, et surtout à proposer des pistes pour construire l’avenir.

L’invocation de la croissance au nom de l’emploi fait partie des impensés de notre société. Politiques, économistes et médias y font référence malgré le caractère très théorique de cet axiome. Que ce soit par incompréhension, résignation ou habitude, toujours est-il que, jusqu’à cette présidentielle 2017, la remise en cause n’avait pas atteint le seuil du débat public. (suite…)

Faire battre le coeur de la France

30 mars 2017,

hamon-7cb241Extraits choisis par Charles Ribaut.

Je porterai à 50 % LA PART DES ÉNERGIES RENOUVELABLES dans le mix électrique d’ici 2025 en favorisant la production décentralisée et citoyenne d’énergie, avec un objectif de 100 % de l’énergie en 2050. Pour sortir du nucléaire à l’horizon d’une génération (objectif 25 ans), je fermerai les réacteurs en fin de vie durant le quinquennat et je garantirai les emplois du secteur énergétique.

Pour une FISCALITÉ PLUS VERTE, je modulerai la TVA en fonction de l’empreinte environnementale, je plafonnerai puis supprimerai progressivement les niches fiscales anti-environnementales en commençant par la fiscalité du diesel, en mettant en place une taxe carbone. Les ressources correspondantes seront rendues aux ménages et aux territoires. (suite…)