Archive pour la catégorie ‘De Natura Rerum’

Ninon peint avec son sang vert

2 novembre 2017,

par Alain Hervé

Peindre pour Ninon Anger, c’est se projeter elle même sur la toile, s’éclabousser dans les couleurs. Elle a passé quelques mois au Domaine du Rayol, sur la Méditerranée, pour s’infuser dans le sang tous ses arbres et plantes du bout du monde: eucalyptus, cheveux d’ange, manucas, araucarias, Barba jovis, Phœnix canariensis, fougères arborescentes, puyas…

Le résultat ce fut« Entre ciels et verts… » joli titre pour cette déclaration d’amour aux plantes et au site maritime, faite de gouaches ou d’huiles.

Nous avions déjà rencontré Ninon il y a quelques années, lorsqu’elle peignait sur les traces de Cézanne dans les carrières ocres de Bibémus.

Ninon rend à la peinture son bonheur d’être . Jeu de l’œil, du cerveau et de la main pour transfuser des couleurs. Nous voilà loin des agacements stériles des pseudo avant-gardes.

Hommage aux palmiers, chronique d’une agonie (suite)

28 octobre 2017,

par Robert Castellana

ART CONTEMPORAIN & MONDIALISATION

En collaboration avec la Galerie Bugada & Gargnel, le Projet Phoenix poursuit ses publications relatives au palmier dans l’art contemporain comme emblème et victime de la mondialisation des paysages, avec une seconde édition de cette rétrospective et la présentation de nouveaux artistes.

Source de l’illustration : Adrien Missika second life (Galerie Bugada & Gargnel)

UNE ESTHETIQUE SOUSTRACTIVE. Les paysages exotisants prennent forme au 19° siècle, dans le cadre de la villégiature touristique azuréenne et de ses jardins d’agrément. Ils (suite…)

Le Métro en mode canicule

23 juin 2017,

par Marjorie JOUEN

Paris. 8h15 sur la ligne 13 : avec une densité de trois passagers au m², il fait presque 37,5 degrés dans les voitures. En cette quatrième journée de canicule, les vestes ont été abandonnées depuis longtemps ainsi que les chemises à manches longues. Il ne reste plus que des tee-shirts, des chemisettes et surtout des robes à bretelles. Rarement a-t-on (suite…)

Paris – le Touquet à pied

20 juin 2017,

par Alain Hervé

Le seul de nos nouveaux élus qui soit un marcheur effectif est Jean Lassalle, qui s’est fait connaître pendant les présidentielles. Les autres pratiquent une marche symbolique à la suite de notre Président nouvellement élu.

On constate en l’occurrence une fâcheuse distorsion entre le (suite…)

Petit mais redoutable Jack

17 mai 2017,

Transmis par Aldo Ciccione