Archive pour la catégorie ‘De Natura Rerum’

L’eau selon l’institut Pasteur

7 août 2018,
Nous vous proposons ce message, un canular plutôt bienfaisant par les temps qui courent, drapé dans les vêtements de la science. Pour survivre par grande chaleur il faut boire et il vaut toujours mieux boire de l’eau qu’une boisson sucrée. Pour un message qui semble plus authentique, voir ici. La réaction du service mentionné est en fin d’article. Des considérations moins bénéfiques ont été publiées sur notre site (DHMO).
Le Sauvage

Étude pratique et surprenante de l’Institut  Pasteur:

Un verre d’eau enlève la sensation de faim pendant la nuit pour presque 100% des personnes au régime comme le démontre l’université de Washington.

Le manque d’eau est le facteur N° 1 de la cause de fatigue pendant la journée.

Des études préalables indiquent que de 8 à 10 verres d’eau par jour pourraient soulager significativement les douleurs de dos et d’articulations pour 80% des personnes qui souffrent de ces maux.

Une simple réduction de 2% d’eau dans le corps humain peut provoquer une incohérence de la mémoire à court terme, des problèmes avec les mathématiques et une difficulté de concentration devant un ordinateur ou une page imprimée.

Boire 5 verres d’eau par jour diminue le risque de cancer du colon de 45 % et peut diminuer le risque de cancer du sein de 79% et de 50% la probabilité de cancer à la vessie..

LE SAVIEZ VOUS ? PÉRIODES APPROPRIÉES POUR CONSOMMATION DE L’EAU…TRÈS IMPORTANT!!!!!!

Boire de l’eau à des périodes bien précises maximise son efficacité dans le corps humain :2 verres d’eau au réveil- contribuent à activer les organes internes ;1 verre d’eau trente minutes avant le repas- aide à bien digérer ; 1 verre d’eau avant de prendre une douche- aide à baisser la tension artérielle; 1 verre d’eau avant d’aller au lit- vous évite des attaques ou crises cardiaques.

INSTITUT PASTEUR

Unité de Génétique Mycobactérienne  Paris Cedex 15 FRANCE

L’Institut Pasteur consulté, à ce sujet par HoaxBuster, a répondu ceci :

«… Ce message, comme beaucoup d’autres qui circulent sur internet, est totalement faux en ce qu’il vient de notre unité ou de l’Institut Pasteur. Notre unité travaille sur la tuberculose et notamment sur l’antibio-résistance de plus en plus fréquente de cette bactérie. Je peux vous assurer que cette problématique occupe largement tout notre temps. Je vous remercie d’avoir pris la peine de nous contacter afin d’avoir plus d’informations. Cela évitera que ce genre de rumeurs et mails circulent… »

L’enchantement du rossignol

26 avril 2018,

Ninon peint avec son sang vert

2 novembre 2017,

par Alain Hervé

Peindre pour Ninon Anger, c’est se projeter elle même sur la toile, s’éclabousser dans les couleurs. Elle a passé quelques mois au Domaine du Rayol, sur la Méditerranée, pour s’infuser dans le sang tous ses arbres et plantes du bout du monde: eucalyptus, cheveux d’ange, manucas, araucarias, Barba jovis, Phœnix canariensis, fougères arborescentes, puyas…

Le résultat ce fut« Entre ciels et verts… » joli titre pour cette déclaration d’amour aux plantes et au site maritime, faite de gouaches ou d’huiles.

Nous avions déjà rencontré Ninon il y a quelques années, lorsqu’elle peignait sur les traces de Cézanne dans les carrières ocres de Bibémus.

Ninon rend à la peinture son bonheur d’être . Jeu de l’œil, du cerveau et de la main pour transfuser des couleurs. Nous voilà loin des agacements stériles des pseudo avant-gardes.

Hommage aux palmiers, chronique d’une agonie (suite)

28 octobre 2017,

par Robert Castellana

ART CONTEMPORAIN & MONDIALISATION

En collaboration avec la Galerie Bugada & Gargnel, le Projet Phoenix poursuit ses publications relatives au palmier dans l’art contemporain comme emblème et victime de la mondialisation des paysages, avec une seconde édition de cette rétrospective et la présentation de nouveaux artistes.

Source de l’illustration : Adrien Missika second life (Galerie Bugada & Gargnel)

UNE ESTHETIQUE SOUSTRACTIVE. Les paysages exotisants prennent forme au 19° siècle, dans le cadre de la villégiature touristique azuréenne et de ses jardins d’agrément. Ils (suite…)

Le Métro en mode canicule

23 juin 2017,

par Marjorie JOUEN

Paris. 8h15 sur la ligne 13 : avec une densité de trois passagers au m², il fait presque 37,5 degrés dans les voitures. En cette quatrième journée de canicule, les vestes ont été abandonnées depuis longtemps ainsi que les chemises à manches longues. Il ne reste plus que des tee-shirts, des chemisettes et surtout des robes à bretelles. Rarement a-t-on (suite…)