Archive pour la catégorie ‘De Natura Rerum’

Petit mais redoutable Jack

17 mai 2017,

Transmis par Aldo Ciccione

Le principe de précaution

5 mai 2017,

Le principe de précaution a été constitutionnalisé depuis 2005 sous le gouvernement Chirac. Pourtant il s’attire encore aujourd’hui les foudres d’une droite politique excessive, déniant les problèmes et peu soucieuse de l’intérêt public. Ainsi le présidentiable 2017 François Fillon a annoncé sa volonté de supprimer ce principe «dévoyé et arbitraire» de la Constitution. Il suit en cela son maître Nicolas Sarkozy qui en 2014 disait : « Je souhaite clairement que nous réfléchissions aux conséquences du principe de précaution auquel je préférerai toujours le principe de responsabilité. Avec la précaution, on s’abstient de faire, avec la responsabilité, on assume la conséquence de ses choix et on ne se condamne pas à l’immobilisme. » Pour mieux comprendre le fond de ce débat, voici une synthèse.

  1. Définition du principe de précaution

article 5 de la Charte de l’environnement : « Lorsque la réalisation d’un dommage, bien qu’incertaine en l’état des connaissances scientifiques, pourrait affecter de manière grave et irréversible l’environnement

(suite…)

Hilarants architectes

14 février 2017,

par Christophe Chelten

Ne surtout pas manquer dans le Monde daté du 14 février un article à propos de l’aménagement de l’île de la Cité à Paris. Le projet du à l’initiative de François Hollande est présenté par Unknownl’ architecte Dominique Perrault, qui s’intitule « architecte penseur » et Philippe  Bélaval en ces termes, il s’agit « de lier, relier, démêler les infrastructures en créant un dessin racinaire permettant de passer d’un lieu à l’autre. Il faut descendre dans l’épaisseur des sous-sols« . Cette littérature revient à dire que l’on va augmenter les espaces verts, créer des (suite…)

Non EELV!

12 novembre 2016,

unknownpar Alain Hervé

Non l’écologie n’est  pas:  » un projet de transformation de la société » comme l’écrit aujourd’hui EELV.

C’est un projet de réorientation de la trajectoire de l’espèce humaine.

Celle ci s’est jusqu’à ce point embourbée dans une absurde prétention de domination des écosystèmes. Elle doit l’abandonner. Elle a produit des dégâts colossaux dans l’architecture du vivant. Elle s’est autoproclamée « espèce supérieure » et donc régnant de droit naturel sur les autres espèces.

Elle est une espèce vivante parmi d’autres, disposant de capacités intellectuelles considérables qu’elle doit mettre au service de la nature. Sinon elle n’est pas digne d’en être détentrice.

La planète ne lui appartient pas.

Au mieux, grâce au développement de ses sciences et de ses techniques, elle est la gérante du vivant à sa surface.

Les palmiers en péril en Italie

8 octobre 2016,

4802-bordighera-via-beodo-2016-09-24par Robert Castellana
Le Jardin Expérimental Phoenix est le dernier des jardins de palmiers dattiers de la palmeraie historique de Bordighera en Ligurie. Il remonte à la fin du moyen-âge. Ce jardin patrimonial est aujourd’hui menacé de disparition, comme l’ensemble de la palmeraie historique, suite aux attaques récentes du ravageur Rhynchophorus ferrugineus (charançon rouge en français, punteruolo rosso en italien). Avec la disparition de sa cible favorite, le palmier des Canaries (Phoenix canariensis), le ravageur se transfère en effet désormais vers les autres ressources de palmiers disponibles. Nous avons ainsi recensé (depuis 2 ans) près d’une vingtaine de palmiers dattiers infestés à Bordighera (sur un millier de spécimens en culture).
Nous sommes actuellement en train de mettre à jour notre carte interactive (suite…)