Archive pour la catégorie ‘Non classé’

Boris Vian à la Huchette

17 mars 2017,

14890500214221_photo_hd_32809par Michèle Valmont

« L’écume des jours » à La Huchette…ou comment adapter brillamment au théâtre un roman qui n’avait à priori pas besoin de cela. Paul Emond a conçu un spectacle respectueux de l’esprit de Boris Vian, de son langage si particulier, de sa poésie décalée parfois cynique, en y ajoutant des interventions musicales en hommage au trompettiste passionné de jazz qu’était l’écrivain.

Les trois comédiens s’emparent des divers personnages, y compris les animaux, avec un enthousiasme communicatif, mais incarnent avant tout Chloé et Colin, les jeunes amoureux, et Chick, leur (suite…)

Et si, et si , et si…

12 mars 2017,

Unknownpar Christophe Chelten

Les empoignades  des candidats à la Présidence de la République Française assaillent et encombrent nos cervelles connectées par radio, télé, ordi, et autres réseaux sociaux jusqu’à créer une sorte d’ébriété  mentale. On se demande s’il s’agit d’extériorisations de crétinisme sénile ou de délire collectif autour d’enjeux dérisoires.

Sachant d’expérience que toutes les promesses de gauche ou de droite, ou d’ailleurs, ou d’en marche… dont on nous sature  les oreilles ne seront (suite…)

Transhumanisme : et si……

24 février 2017,

 

UnknownPar Saura Loir

Faisant suite au récent et percutant article d’Alain Hervé, « Crimes contre l’humanité », voici une petite réflexion sur le thème « transhumanisme = crime contre l’humanité ». (suite…)

Macron zéro écologiste

10 février 2017,

par Christophe Chelten

On suit atterré la démonstration bâclée de Macron répondant aux questions du WWF.

(d. r.)

(d. r.)

Aurait-il mal entendu ou mal compris les explications qu’a pu lui prodiguer Corinne Lepage? (ne pas compter sur Ségolène occupée à encourager les braconniers qui tuent les oies sauvages.)

Il est toujours navrant de découvrir les limites intellectuelles d’un homme qui a bâti sa réputation sur sa capacité d’analyse. Il nous livre sur l’écologie un discours de la consistance d’un bouillon de légumes. L’économie occupe (suite…)

La fin du travail

28 janvier 2017,

par Christophe Cheltenlogo

Je m’apprête à aller voter aux primaires de la gauche pour un programme étrange qui prétend anticiper l’histoire de nos sociétés. A un point tel que probablement il n’aura jamais le temps de pouvoir se mettre en place. Une société qui détrône le travail de sa place dominante n’a aucune chance de voir le jour. Nous sommes embarqués dans une  vertigineuse course vers le chaos économico politique. Jusqu’au dernier jour on célèbrera le culte de la croissance, le culte du gavage consommateur, le culte du miracle technologique imminent, le culte de la compétition sociale…

Denis Grozdanovitch, qui vient de publier un joli livre sur la Bêtise dont nous rendrons bientôt compte, a dit (suite…)