Archive pour la catégorie ‘– Sages réflexions et sobres moments’

Faire des bébés

23 juillet 2017,

par Ghislain Nicaise

Avec l’avis du Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE) du 15 juin dernier sur l’ouverture de l’accès à la Procréation Médicalement Assistée (PMA), le débat sur la distinction entre sexualité et procréation est revenu sur le devant de la scène médiatique.

Je vais me lancer dans ce débat sur le sexe. Je n’ai pas entrepris de vous écrire un texte torride, vous êtes prévenu-e-s mais vous pouvez cependant continuer la lecture si le point de vue d’un biologiste vous intéresse.

On peut faire sans sexe mais c’est mieux avec (suite…)

Macron et Hulot vont-t-ils inventer le premier gouvernement écologique?

1 juin 2017,

par Alain Hervé

A propos de Macron, je me suis déjà interrogé dans le Sauvage sur ce qui se passait dans la tête d’un candidat à la magistrature suprême.
Goût du pouvoir, appel d’une vocation ou volonté de servir ? Sans pouvoir apporter de réponse.
Aujourd’hui je m’interroge sur la nomination de Nicolas Hulot à un poste gouvernemental de premier plan pour promouvoir la transition écologique. Il aurait même été considéré de lui donner le titre de vice premier ministre. Mais la constitution de la cinquième république ne prévoyait pas ce poste. Alors ? (suite…)

Dernier Café du Commerce présidentielles (12)

8 mai 2017,

propos recueillis par Christophe Chelten
« Je crains que ceux qui se sont abstenus ou ont voté blanc se soient délibérément exclus du débat démocratique. Cette absence volontaire signifie en effet que l’on n’a pas voulu faire obstacle à l’élection de Marine Le Pen. Soit que l’on affiche une élégante pudeur, soit que l’on avoue son impuissance. »

« Jusqu’à ce point Macron a fait preuve d’une grande intelligence, d’une grande disponibilité. Puise-t-il persévérer. Il peut encore comprendre quels sont enjeux écologiques fondamentaux que l’humanité doit affronter. S’il les ignore il devient complice du suicide collectif de l’espèce. »

« Les onze millions de voix du Front National signifient la sensation d’abandon d’une partie de la (suite…)

Café du Commerce présidentielles (6)

25 avril 2017,

par Christophe Chelten
« Reste à choisir entre la peste et le choléra pour le second tour. D’un côté la priorité à la relance d’une économie prospère, écologiquement désastreuse, de l’autre la remontée des vieux démons extrémistes et un absurde désengagement de l’Europe. »
« Il est jeune et beau. Quelle expérience a-t-il de la vraie vie, en dehors des bureaux et de la pensée économique? Un bon point pour lui: sa femme qui a plus vécu que lui »
« La montée de Marine Le Pen, c’est le cri de sept et quelques millions de blessés, d’oubliés, de sans-dents, d’insignifiants. »
« Voter pour Macron c’est se préparer à devoir l’empêcher de devenir ce que naturellement il est: un jeune et brillant (suite…)

Orgasme citoyen

9 avril 2017,

Unknownpar Alain Hervé

A voté… Cette formule sacramentelle qui accompagne la chute du bulletin de vote dans l’urne donne une substance éphémère au phénomène dit démocratique.
L’auteur du choix exprimé se retire la poitrine gonflée de la sensation vertigineuse d’avoir participé à l’intronisation d’un nouveau chef de tribu. Un mécanisme obscurément mathématique permet de proclamer en deux temps et trois mouvements le nom d’un chef de l’État. Opération digne des plus éblouissants numéros de prestidigitation.
Foin de toutes ces simagrées régaliennes qui nécessitaient le doigt de Dieu pour désigner l’élu. Démodés la projection de saint chrême, la pose d’une lourde et coûteuse couronne sur un front douteux, (suite…)