Archive pour la catégorie ‘– Sages réflexions et sobres moments’

Sélection ?

17 avril 2018,

KAK. d.r. L’Opinion

Par Ghislain Nicaise
Le mouvement contre la loi Orientation et Réussite des Etudiants (ORE) a reçu il y a une semaine le soutien de 425 enseignant-e-s des Universités. Après mûre réflexion, c’est ce soutien qui m’a décidé à exposer le point de vue d’un retraité de cette profession, qui n’a plus rien à perdre ni à gagner à dire ce qu’il pense.

Les fonctions de l’enseignement supérieur sont multiples mais il y en a une qui laisse très peu de futur-e-s étudiant-e-s indifférent-e-s, c’est la qualification qui leur permettra d’exercer un métier intéressant et/ou correctement rémunéré. Cette qualification passe par la maitrise d’un vocabulaire spécialisé et souvent aussi des savoir-faire nécessaires à l’exercice de ces professions. L’accès à l’un de ces métiers convoités passe par une sélection, (suite…)

De la place de l’homme dans l’évolution, l’éthique et la nutrition

10 avril 2018,

L’évolution qui mène à l’homme selon Ernst Haeckel 1866

Par Jean-Pierre Jacquot 

Ayant raffiné la faculté de communiquer par la pensée l’être humain a cherché depuis longtemps à se singulariser au sein du monde biologique. Jusqu’à la fin du XIXe siècle il était plus ou moins communément admis que l’espèce humaine était au sommet de l’évolution (cf l’arbre phylogénétique périmé ci-contre). Cette vision anthropocentrique décrivant l’espèce humaine comme le but ultime de l’évolution va de pair avec des développements moraux et religieux décrivant dans plusieurs religions l’homme comme l’élu de Dieu ou indiquant que Dieu a créé l’homme a son image ou encore que Dieu peut occasionnellement se présenter sous forme humaine. Cette proposition n’est pas unique aux religions monothéistes, dans les religions polythéistes grecques ou romaines, les Dieux se transforment assez facilement en humains pour séduire en particulier d’attractives jeunes femmes tout à fait humaines. Au-delà de l’anecdote, ces vieux arbres phylogénétiques et ces croyances bien plus ancestrales reflètent de façon évidente une propension de l’espèce humaine à se considérer comme supérieure aux autres organismes (suite…)

Singularités

6 avril 2018,

d.r.

Par Ghislain Nicaise

J’ai enrichi récemment mon vocabulaire d’un mot que je connaissais vaguement mais que j’aurais été incapable d’utiliser dans une phrase sensée. Je l’ai entendu d’abord à propos de l’intelligence artificielle (IA). J’ai déjà eu l’occasion d’évoquer la question de l’IA sur le site du Sauvage mais sans utiliser ce mot de singularité. Dans certains textes la singularité sera ce moment critique où les algorithmes prendront conscience d’eux-mêmes, dans d’autres ce sera le moment où ils dépasseront l’intelligence humaine qui ne pourra plus les contrôler, ce qui n’est pas forcément le même moment. Selon Wikipedia, La singularité technologique (ou simplement la singularité) est l’hypothèse que l’invention de l’intelligence artificielle déclencherait un emballement de la croissance technologique qui induirait des changements imprévisibles sur la société humaine. Les commentaires de divers experts sont très critiques à cet égard. Cependant, ce moment est considéré comme plausible et redoutable (suite…)

Sauver Internet

13 mars 2018,

Il y a un an nous avons publié un plaidoyer pour sauver les ordinateurs, aujourd’hui la suite, pour sauver Internet.

Wifi/Guifi/Freifunk : la nécessaire résilience

Par Jean-Noël Montagné

Internet et wifi. Lorsque le wifi est apparu au début des années 2000, permettant de connecter sans fil un ordinateur à internet, de nombreux hackers ont commencé à bricoler matériels et logiciels pour augmenter les portées d’émission-réception. Au départ, on voulait avoir Internet au fond du jardin ou dans la pièce la plus reculée, et puis c’est entre voisins qu’on a voulu partager une connexion. A une certaine époque, la connexion à Internet était un bien si précieux, si désirable en tout lieux, que la seule façon de la propager était de fournir ce service gratuitement et de le partager aussi loin que la portée du matériel le permettait.

En quelques mois, la culture d’un réseau wifi omniprésent, autogéré, gratuit, décentralisé, basé sur les logiciels libres, s’est diffusée dans le monde entier. Toutes les villes du monde ont eu, (suite…)

Droit de la Terre et Droit Organique

28 janvier 2018,

par Michel Courboulex dit Courbou

Basique.

Il existe un Droit International, un Droit Constitutionnel, un Droit Civil, Un Droit Commercial, qui règlent les vies de 7,7 milliards d’êtres humains. Or, Homo sapiens a recensé à ce jour huit millions d’autres espèces peuplant notre planète…

Les microbes constituent une bonne part du poids de votre corps, nous sommes tous des Alien ! Chacune et chacun d’entre-nous vit en parfaite symbiose avec un microbiote comprenant des milliers d’espèces, tout aussi respectables que la nôtre.

La Fontaine avait tort de croire, et raison de dénoncer, que la loi du plus fort est toujours la meilleure. C’est la loi du plus sympathique qui règne dans la nature, la symbiose ! (1)

Et Hobbes se trompait en prétendant que l’homme est un loup pour l’homme. Le loup est bien plus civil avec ses congénères que nous.

Toutes les espèces sont sociales et adaptatives. Savez-vous que les pissenlits, en quelques années, se sont adaptés à la fréquence des tontes et se sont nanifiés pour se reproduire et fleurir avant que n’arrive le fléau de la tondeuse qui fait vroum-vroum et qui pollue autant que des milliers de voitures ? Comme le dit Orelsan :

Simple
Notre univers a 13,7 milliards d’années. Quand à notre multivers probable, on n’en sait absolument… rien, mais on cherche, comme l’éléphant cherche les points d’eau… et les trouve. (suite…)