Archive pour la catégorie ‘Some Like It Hot’

11 258 scientifiques remettent ça

8 novembre 2019,

La recherche arrive à la conclusion que nous sommes en train de détruire la terre.
L’envoyé du gouvernement : Auriez-vous l’obligeance de reformuler cela en des termes équivoques, imprécis, vagues, tournant autour du pot, que nous puissions tous comprendre ?

Le 5 novembre est paru dans Bioscience un nouvel appel sous le titre World Scientists’ Warning of a Climate Emergency, par William J. Ripple, Christopher Wolf, Thomas M. Newsome, Phoebe Barnard, William R. Moomaw, & 11 258 signatures de scientifiques de 153 pays

Il commence ainsi : Les scientifiques ont l’obligation morale d’avertir clairement l’humanité de toute menace catastrophique et de le formuler sans détour. Sur la base de cette obligation et des indicateurs graphiques présentés ci-dessous, nous déclarons, avec plus de 11 000 scientifiques signataires du monde entier, clairement et sans équivoque que la planète Terre est confrontée à une urgence climatique. 

Il y a exactement 40 ans, les scientifiques de 50 nations se sont réunis à la première conférence mondiale sur le climat (Genève 1979) et ont convenu que des tendances alarmantes de changement climatique rendaient l’action nécessaire. Depuis, des alertes similaires ont été lancées au sommet de Rio (1992), au protocole de Kyoto (1997), à l’accord de Paris (2015), ainsi qu’à nombre d’autres réunion mondiales, avec des avertissements explicites de l’insuffisance des mesures prises. Cependant les émissions de gaz à effet de serre sont toujours en augmentation constante, avec des effets toujours plus dommageables sur le climat de la Terre. Une augmentation immense d’échelle dans les entreprises visant à préserver notre biosphère est requise pour éviter une souffrance inouïe due à la crise climatique (GIEC 2018). 

Les auteurs présentent une série de courbes décrivant l’évolution d’indicateurs multiples de 1979 à ce jour. Une seule courbe suffit à résumer l’aveuglement des centres de décision : les subventions publiques aux combustibles fossiles, en augmentation, s’élèvent encore à 400 milliards de dollars…

La conversion des véhicules thermiques en véhicules électriques, bientôt en Europe ?

6 octobre 2019,

par Jean-Noël Montagné

Oui la voiture pollue, oui la voiture encombre, oui, la voiture rend con, oui la voiture est inutile dans des villes bien équipées ! Mais la voiture reste encore indispensable en milieu rural, périurbain, et dans de nombreux cas, nombreuses professions, où les transports en communs sont inadaptés.

Devant la décroissance progressive de la production de pétrole d’ici une décennie, mais également pour des raisons évoquées comme écologiques, les pouvoirs publics et le marché nous proposent de passer à l’électrique, en omettant au passage de vérifier si la production électrique est suffisante, et surtout, écologique… Ils oublient également de vérifier si la production mondialisée des véhicules électriques et de leurs batteries est écologique, et nous savons tous qu’il n’en est rien. La voiture la plus écologique est celle que l’on ne construira pas. Le même crédo que pour les déchets ou l’énergie.

Un des parcs contenant des milliers de voitures diesel neuves parmi les 300 000 Volkswagen abandonnées suite au Dieselgate => convertissons-les à l’électrique !

Quoi qu’il en soit, l’Agence Internationale de l’Énergie prévoit environ 30% de véhicules électriques à l’échelle mondiale dans 10 ans. La Chine, et bientôt l’Inde, s’équipent massivement de véhicules électriques à bas coût, (suite…)

GRETA

23 septembre 2019,

C’est bref, à voir absolument :

20 septembre

23 août 2019,

Dépassement

29 juillet 2019,

Aujourd’hui l’humanité a consommé ses ressources pour 2019. Si tous les pays vivaient comme la France, selon le Global Footprint Network, cette journée symbolique aurait été atteinte le 14 mai.