Articles avec le tag ‘découplage’

Adieux à la croissance verte

13 décembre 2014,

ImageJ=1.38xProduire plus en dégradant moins l’environnement : telle est la perspective incarnée par le concept de découplage. En des temps où la crise écologique s’aggrave et où la croissance économique fait défaut, il accompagne l’espoir d’une « croissance verte » qui associerait retour au plein emploi, progression du pouvoir d’achat et réponse aux défis environnementaux.

Tout le problème est que ce miracle, nous expliquent les auteurs, ne s’est encore produit nulle part à ce jour. En outre, à étudier les ressorts de la croissance passée, on constate qu’elle a été étroitement dépendante d’une énergie abondante et bon marché. Si nous voulons éviter une décroissance brutale, imposée par les pénuries de ressources ou la dégradation des écosystèmes, provoquant chômage de masse, aggravation des inégalités, menaces pour la paix et la démocratie, il faut sans attendre mettre en oeuvre un nouveau modèle d’économie et de société, économe en énergie et en matières.

Les Petits MATINS

Avenir : 3 contraintes énergétiques

6 juillet 2014,

140529.Tverberg.redNous avons sélectionné pour vous, lectrices et lecteurs occasionnel-le-s ou assidu-e-s du Sauvage, à paraître sur le site de l’Institut Momentum (dont nous recommandons la fréquentation !), cet article d‘Yves Cochet intitulé

« Sur la transition énergétique et l’avenir ».              C.R.

En 2013, le débat national sur la transition énergétique s’est achevé sans que certaines questions fondamentales aient été résolues ou même évoquées. Le 18 juin 2014, la ministre Ségolène Royal a présenté un projet de loi sur la transition énergétique qui expose les mêmes erreurs ou les mêmes lacunes. En outre, une vision proprement écologiste de la situation mondiale devrait effacer les illusions d’une transition douce.

Je pense d’abord à trois paramètres (suite…)

A propos de la chute (inévitable ?) du PIB

14 novembre 2013,

Sur le site d’Alternatives économiques, un article de Jean GadreyCouverture du livre de Gadrey

Alain Lipietz et le « découplage » entre croissance du PIB et réduction de l’empreinte écologique

  • par Jean Gadrey

Je suis le plus souvent en accord avec l’approche d’Alain Lipietz des relations entre économie et écologie, et notamment sur le fait, essentiel, qu’une transition écologique et sociale bien menée, loin d’être une menace pour l’emploi, serait (probablement, je reste prudent) créatrice nette de volume de travail dans la sphère économique, et donc bonne pour l’emploi, surtout si elle s’accompagne d’une politique résolue de réduction simultanée des inégalités et du temps de travail.

Produire et consommer mieux, plus propre, plus vert, et plus près, même si on ajoute « plus sobrement » (sans gaspillage, en faisant la part de l’utile et du futile) est globalement bon pour l’emploi, (suite…)