Articles avec le tag ‘empreinte écologique’

L’empreinte c’est surtout du carbone

12 août 2016,

footprintEmpreinte écologique : l’indicateur qui ne veut pas dire grand-chose, par Frédéric Denhez

Souvenez-vous. Le 21 août 2010 (8 août, en 2016), le WWF international déclarait que ce jour-là, l’humanité avait déjà consommé sa planète. Que dès le lendemain, et jusqu’à la fin de l’année, nous allions utiliser plus de ressources naturelles que la Terre n’en pouvait fournir : au 31 décembre, l’espèce humaine aurait un découvert d’un tiers de planète : en 2010 elle aura eu besoin pour assurer ses nécessités d’1,6 planète (En 2016, on en est à 1,8). Effectivement, nous vivons au-dessus de nos moyens. Et puisque ce chiffre est une moyenne, et que l’essentiel de l’humanité est pauvre, il nous cache la consommation véritable de nous autres privilégiés : la France avait atteint « l’overshoot day » plus tôt, parce qu’elle consomme beaucoup plus que la moyenne. L’information fit les titres des journaux. Elle popularisa encore un peu plus l’empreinte écologique.

Une empreinte venue du froid (suite…)

Dépassement

8 août 2016,

earth overshoot day 2016En moins de huit mois, l’humanité a consommé la totalité du budget écologique annuel de la Terre. Lundi 8 août 2016, nous sommes le Jour du Dépassement Global, l’an dernier c’était le 13 août, en 2014 nous vous l’avons signalé le 19 aoûtLa campagne internationale #pledgefortheplanet appelle chacun à se mobiliser contre le réchauffement de la planète

(Oakland, Etats-Unis) — 12 juillet 2016 — Le 8 août prochain, l’humanité aura déjà consommé autant de ressources naturelles renouvelables que ce que la Terre peut produire sur l’année entière. Ce sera le Jour du Dépassement Global (suite…)

Overshoot

19 août 2014,

Earth overshoot day 2014par Ghislain Nicaise

Mardi 19 août est la date à laquelle l’humanité a épuisé ses ressources disponibles pour l’année 2014 (1). Cette information n’est pas passée totalement inaperçue des médias français (voir Le MondeBiosphère) mais il me semble important d’en faire l’écho.

L’idée forte du « Earth Overshoot day » a été lancée par le Global Footprint Network (GFN). Le GFN est une institution animée par Mathis Wackernagel autour du concept d’empreinte (footprint) écologique, développé initialement dans sa thèse de doctorat (dirigée par William Rees). L’originalité principale de cette thèse a consisté à évaluer tous les besoins de l’humanité en surface de planète Terre disponible pour subvenir à ces besoins. On peut ainsi calculer l’empreinte de l’humanité, d’une nation, d’une ville ou même d’un individu, calculée en hectares globaux. (suite…)

A propos de la chute (inévitable ?) du PIB

14 novembre 2013,

Sur le site d’Alternatives économiques, un article de Jean GadreyCouverture du livre de Gadrey

Alain Lipietz et le « découplage » entre croissance du PIB et réduction de l’empreinte écologique

  • par Jean Gadrey

Je suis le plus souvent en accord avec l’approche d’Alain Lipietz des relations entre économie et écologie, et notamment sur le fait, essentiel, qu’une transition écologique et sociale bien menée, loin d’être une menace pour l’emploi, serait (probablement, je reste prudent) créatrice nette de volume de travail dans la sphère économique, et donc bonne pour l’emploi, surtout si elle s’accompagne d’une politique résolue de réduction simultanée des inégalités et du temps de travail.

Produire et consommer mieux, plus propre, plus vert, et plus près, même si on ajoute « plus sobrement » (sans gaspillage, en faisant la part de l’utile et du futile) est globalement bon pour l’emploi, (suite…)