Articles avec le tag ‘mais’

Éthique de l’étiquetage

28 janvier 2016,

maïs-varbak.nb18255.redPar Gilles-Eric Séralini, Professeur de Biologie Moléculaire, un communiqué de Presse en date du 26 janvier 2016.

LE PREMIER OGM Bt COMMERCIALISÉ ÉTAIT TOXIQUE À LONG TERME POUR LES ANIMAUX 

 Le contexte : Le premier maïs OGM commercialisé pour l’alimentation des animaux (Bt 176, de Novartis devenu Syngenta) avait provoqué dès 1996 diverses polémiques. Cultivé sur quelques milliers d’hectares, il avait été rapidement retiré du marché. On se souvient de la présence d’un gène marqueur de résistance à un antibiotique pour le transformer génétiquement, de sa production interne d’un nouvel insecticide modifié, et pourtant d’un seul test de nutrition sur quatre vaches pendant deux semaines, réalisé par la société Novartis, dont une mourait au bout d’une semaine, sans explication scientifique. À cette époque (1998-2007) le Pr. Séralini avait accès au dossier en tant qu’expert pour le gouvernement français au sein de la Commission du Génie Biomoléculaire, et dénonçait déjà avec le CRIIGEN l’absence cruciale de tests à long terme.

L’histoire : Pendant ce temps, un fermier expérimenté et médaillé pour sa productivité (suite…)

Lettre ouverte

30 octobre 2014,

maïs-varbak.nb18255Nous avons reçu cette lettre ouverte de Benoît Biteau – Vice Président de la Région Poitou-Charentes,  à Thierry Carcenac – Président du Conseil Général du Tarn. Le Sauvage.

Berthegille, mardi 28 octobre 2014.

Monsieur Thierry CARCENAC, vous êtes à la fois pathétique et consternant !

Consternant, en tant que maitre d’oeuvre pour la réalisation du barrage de Sivens, sur le fond de ce dossier. Comment peut-on porter un projet public, mobilisant 100% de crédits publics sur un projet sans se poser les bonnes questions, dès le départ ?
Le projet de barrage vient du fait que le Tescou subit, depuis 30 ans, des étiages sévères. Monsieur CARCENAC, vous êtes-vous interrogé sur les causes de ces étiages sévères et quelles évolutions de pratiques pourraient en être à l’origine ? Visiblement non, car vous auriez rapidement pu faire le lien entre ces étiages sévères et le développement important des surfaces en maïs hybride sur le bassin versant du Tescou. (suite…)

FNE + 12 / PAC

25 juillet 2014,

Logo FNENous avons reçu ce communiqué de presse du Jeudi 24 juillet 2014 de la part de France Nature Environnement et de 12 autres organisations signataires à propos de la Politique Agricole Commune (PAC) de la Communauté Européenne. Le Sauvage

Politique agricole commune : moins de prairies, moins de haies, moins d’oiseaux et plus de CO2 dans nos campagnes !

D’ici le premier août, la France doit notifier à la Commission européenne ses premiers arbitrages sur la mise en œuvre du verdissement de la nouvelle Politique agricole commune (PAC). Mais le Ministre de l’agriculture a déjà annoncé ses intentions. Cédant une fois de plus aux lobbys agroindustriels, l’Etat français s’apprête à tirer encore plus vers le bas le niveau d’ambition environnementale, déjà désastreux, de la réforme européenne. Les organisations signataires (suite…)

OGM : LA DÉMOCRATIE EN DANGER

14 août 2013,

maïs-varbak.nb18255par Frédéric Jacquemart , août 2013

Ce texte, co-signé par 8 organisations [1] très engagées dans le débat sur les OGM notamment, a été écrit après l’autorisation européenne du maïs SmartStax®, qui comporte huit événements de transformation et avant l’arrêt du Conseil d’État qui annule le moratoire sur la culture en France du maïs MON810. Cette tribune, parue sur le site infogm, a été envoyée au journal Le Monde, qui l’a gardée sous le coude sans, finalement, la publier, puis à Médiapart et Rue 89, qui ne l’ont pas publiée non plus.

Une grenouille mise dans l’eau chaude saute et se sauve. Une grenouille mise dans l’eau froide et chauffée progressivement se laisse cuire.

La démocratie en est à un degré de cuisson proche de l’irréversible.

(suite…)

Paul Deheuvels n’est plus seul

15 novembre 2012,

Le 19 octobre dernier paraissait un Avis des Académies nationales d’Agriculture, de Médecine, de Pharmacie, des Sciences, des Technologies, et Vétérinaire sur la publication récente de G.E. Séralini et al. sur la toxicité d’un OGM. L’Académie de Médecine nous avait habitué à des déclarations partisanes peu dignes d’une telle institution mais cette fois il semblait que six Académies, y compris la plus respectable Académie des Sciences, s’unissaient pour dénoncer les lacunes, en particulier statistiques, qui leur semblaient entacher de nullité l’étude de l’équipe Séralini sur le maïs NK603 de Monsanto.

Paul Deheuvels est ce membre de l’Académie des Sciences qui a témoigné de la validité statistique de l’étude incriminée, témoignage d’autant plus fort que Deheuvels semble être le seul statisticien de ces six vénérables assemblées. (suite…)