Articles avec le tag ‘ressources’

Overshoot

19 août 2014,

Earth overshoot day 2014par Ghislain Nicaise

Mardi 19 août est la date à laquelle l’humanité a épuisé ses ressources disponibles pour l’année 2014 (1). Cette information n’est pas passée totalement inaperçue des médias français (voir Le MondeBiosphère) mais il me semble important d’en faire l’écho.

L’idée forte du « Earth Overshoot day » a été lancée par le Global Footprint Network (GFN). Le GFN est une institution animée par Mathis Wackernagel autour du concept d’empreinte (footprint) écologique, développé initialement dans sa thèse de doctorat (dirigée par William Rees). L’originalité principale de cette thèse a consisté à évaluer tous les besoins de l’humanité en surface de planète Terre disponible pour subvenir à ces besoins. On peut ainsi calculer l’empreinte de l’humanité, d’une nation, d’une ville ou même d’un individu, calculée en hectares globaux. (suite…)

Jacobins vs Girondins

18 avril 2014,

Girondinspar Ghislain Nicaise

Il n’est pas très original de rappeler que l’opposition entre les Girondins décentralisateurs, respectueux des particularités locales, et les Jacobins, pour qui l’Etat central doit tout orchestrer, donne une grille de lecture politique toujours actuelle. Les Jacobins ont pris le dessus en 1793 en guillotinant simplement les députés Girondins et il semble que leur vision soit encore largement hégémonique dans notre pays.

C’est la lecture d’un article de Dominique Bourg dans Le Monde qui m’a incité à réagir en invoquant l’esprit girondin habituellement révéré des écologistes. Pour celles et ceux qui ne le connaitraient pas, Dominique Bourg est professeur à l’Université de Lausanne, Vice-président de la Fondation Nicolas Hulot et auteur de nombreux ouvrages qui servent avec talent la cause de l’écologisme.

Son interprétation du message envoyé aux écologistes à l’occasion du récent scrutin municipal français est à l’opposé de celle publiée récemment sur le site du Sauvage. (suite…)

CE N’EST PAS UNE CRISE MAIS UN EFFONDREMENT

11 février 2013,

Nous avons lu ceci dans le journal « La décroissance » de février 2013 :

Ex « pape » du Développement Durable, Dominique Bourg ne cesse de dénoncer ce qu’il nomme désormais une « farce ». « C’est la décroissance ou le clash », avertit-il. Un repositionnement qui nous intéresse d’autant plus que ce professeur de l’université de Lausanne, philosophe, auteur de nombreux ouvrages sur l’écologie est très présent dans les institutions gouvernementales et économiques et… vice-président du CA de la Fondation de Nicolas Hulot.

La décroissance : Plutôt que d’utiliser le terme omniprésent de « crise », vous insistez sur le fait que nous vivons une période d’effondrement. Pourriez-vous nous précisez ce que vous entendez par ce mot ?

DB : Employer le terme de « crise », c’est supposer que l’on sorte d’une normalité pendant une période transitoire, ce qui peut durer quelques années ; puis que l’on retrouve un état de normalité, même si celle-ci peut prendre une forme différente de la situation antérieure. Aujourd’hui la période que l’on vit n’a rien à voir avec cela. Nous faisons face à une dégradation continue de la biosphère, un appauvrissement continu des ressources. L’ensemble des écosystèmes s’affaiblit. Nous entrons dans un goulot d’étranglement, sans aucune sortie à la normale possible. La crise est un concept qui est parfaitement inadéquat pour définir ce que l’on vit. (suite…)