Archive pour janvier 2012

Petit désastre

31 janvier 2012,

Par Christophe Chelten

Devant le petit désastre auquel nous assistons, on essaie de comprendre ce qui s’est passé avec les EELV (suite…)

Vélo classique

31 janvier 2012,

(suite…)

Uggy the artist

30 janvier 2012,

par Lulu le chien (suite…)

Election présidentielle : comment reverdir la campagne ?

30 janvier 2012,

par Laurent Samuel

Ce texte paru en éditorial du journal des JNE nous semble faire un point judicieux de la situation des EELV dans la campagne présidentielle. Le Sauvage.

Il ne se passe guère de jour sans que de nouvelles études scientifiques confirment la réalité des atteintes à (suite…)

Nuremberg, la fin de Goering

30 janvier 2012,

par Michèle Valmont

Arnaud Denis,  jeune auteur de 27 ans, réveille de monstrueux souvenirs en portant sur la scène du (suite…)

Ne poussez pas

26 janvier 2012,

Je me sens à l’étroit depuis que j’ai appris qu’il y a sept milliards d’hommes sur cette planète.

Lulu chien (suite…)

La faim du monde

25 janvier 2012,

Comme je l’avais mentionné brièvement dans un texte précédent, Hugues Stoeckel vient de publier un livre dont le titre alternatif était initialement “Le siècle des famines”. Catastrophisme (comme le suggère la couverture noire) ou lucidité ?

(suite…)

Opéra sur l’eau

25 janvier 2012,

Se rendre à la Péniche Opéra est toujours une aventure. Le lieu d’abord : ce grand bateau amarré quai de (suite…)

L’exactitude des songes

24 janvier 2012,

par Daniel Maja

“L’exactitude des songes”* le titre aussi poétique qu’énigmatique du dernier livre de Denis Grozdanovitch.
L’auteur du “Petit traité de désinvolture” de ” L’art difficile de ne presque rien faire”, de “Nageurs etrêveurs” , autant d’ars vivere à rebours de l’idéologie contemporaine (rapidité, croissance et progrès infinis…)
52 photographies pleine page, à l’italienne pour la plupart, en majorité en noir et blanc, avec des noirs profonds et denses, des lumières intenses, des douceurs et des veloutés de gris très subtils, parfois la couleur, mais en sourdine, une manière d’héliogravure d’autrefois. Réussite d’édition, et rare. (suite…)