Archive pour mai 2012

Folles noces

23 mai 2012,

par Michèle Valmont

Catherine et Jean-Paul vous invitent à leur mariage… Ou comment délirer pendant deux heures de Bourvil à Devos, de Marilyn Monroe à Serge  Gainsbourg , de Cléopâtre à Adam et Eve, d’un général mexicain à un cosaque du Don…non, il n’y a pas de raton laveur! On est stupéfait de la virtuosité vocale et gymnique des deux époux. Il s’agit d’amour et du gigantesque répertoire de cet étrange sentiment évoqué, mimé, rabâché, dansé, déguisé, déclamé, singé, souligné, répété… sans que l’on se lasse un instant. Et bien au contraire on rit, on applaudit, on en redemande, on en pleure de bonheur devant tant d’invention allègre.
Le  Théâtre, le Cabaret, le Trou Normand, le Music-Hall, les Ombres chinoises … sont mis à contribution par les deux infatigables acteurs Catherine Delourtet et Jean-Paul Delvor qui sont aussi les auteurs  de cette parade enchantée. Nous avons particulièrement apprécié la reprise des Haricots de Bourvil , la séance de pose de Monna Lisa, la chanson médicamenteuse de Ginette Garcin et les nuits d’une demoiselle de Colette Renard.

Mais pourquoi privilégier seulement quelques moments de ce spectacle.

Allez vous assouplir les zygomatiques et vous rincer de rire le tréfonds de votre égo dolent en attendant l’effondrement des monnaies.

Piano, guitare et arrangements: Thomas Ribes ou Florian Digne (du 5 au 23 juin)

Au  Théâtre 14
Du 22 mai au  7 juillet 2012
http://www.follesnoces.com

Gastéropodiade

22 mai 2012,

Nous l’avions suivi jusque là, dans ses lubies et ses méandres. Il était le dernier d’une espèce en voie d’extinction qui avait acquis ses poumons au Carbonifère. Nous réussîmes à le convaincre de nous laisser un peu de son ADN baveuse, pour la Science. Puis il fila stoïquement vers son destin.

L’avenir de l’écologie avec le gouvernement Hollande

22 mai 2012,


Publié par Michel Sourrouille sur son blog Biosphère

Qu’il est loin le pacte écologique de Nicolas Hulot et le concept de vice-premier ministre accepté par les  candidats à la présidentielle en 2007. Pourtant, à son arrivée à l’Elysée, Nicolas Sarkozy avait nommé Alain Juppé ministre d’Etat et numéro deux du gouvernement à la tête d’un grand ministère de (suite…)

Jacques et son maître

22 mai 2012,

par Michèle Valmont

Qu’il est agréable de respirer l’intelligence dans une salle de spectacle ! C’est actuellement le cas à la Pépinière théâtre avec la reprise de la pièce de Milan Kundera : « Jacques et son maître ».

Cette pièce, écrite en 1971 à Prague sous l’occupation russe, est une explosion de liberté, de tolérance et d’ouverture dont était privé son auteur. C’est un bijou, indiscret hommage à Diderot, chantre idéal de ces précieuses valeurs.

La pièce est magnifiquement mise en scène par Nicolas Briançon, avec une économie de moyens remarquable, au service du texte et du jeu des comédiens. Et quels comédiens ! Jacques est incarné par Nicolas Briançon (suite…)

Ceci est un scandale écologique ET RIEN DE PLUS.

20 mai 2012,

Pour nous reposer de l’examen fastidieux de la nouvelle équipe gouvernementale, nous vous présentons ci-dessous un échantillon de l’oeuvre sculpté de Jean-Louis Faure. Il y a longtemps que nous voulions vous en entretenir mais nous en avons été empêchés par le désordre de notre esprit. La plus grande partie de son oeuvre se trouve regroupée dans le musée Vivant Denon de Chalons sur Saône. Prenez le train demain matin, ou plus tôt si vous le pouvez, pour en prendre connaissance. Il s’agit d’une création majeure du dernier siècle sans parler de ses développements contemporains. La bêtise humaine y est soigneusement présentée dans des dizaines de ses manifestations grandioses et spontanées. Ensuite répandez vous parmi vos concitoyens voisins et répétez leur: Jean-Louis Faure, Jean-Louis FaureNous vous reparlerons de ce très grand artiste insuffisamment célébré.

Le Sauvage

Ceci est un scandale écologique ET RIEN DE PLUS.

Nous sommes dans le désert de Tarapaca, au nord du Chili, en 1931. La voie de chemin de fer d’Iquique à Arica s’est effondrée à la suite d’un terrible tremblement de terre.
Les “Ferrocariles del Estado”, habitués aux catastrophes sismiques répétées dans ce désert redoutable, font coucher des familles entières de cantonniers, à longueur d’année, le long de la voie pour réparer les dégâts.
Le bouleversement tellurique a été si soudain et si puissant cette fois-ci que le train qui passait au même instant a été volatilisé avec tous ses voyageurs. On reconnaît à peine la locomotive, observée d’en haut par d’importants yeux de lapin albinos. (On peut découvrir ces derniers en dévissant les protections de cuivre).
Les familles de cantonniers — ou ce qu’il en reste — terrorisées par l’affreux spectacle — et afin de l’oublier — se sont mises à boire des alcools douteux en psalmodiant “terremoto…terremoto”. Il a été impossible, pendant quinze jours, de les mettre au travail.

Bois fruitier, émail, fonte, cuivre et locomotive de tôle.

Le blogueur du dimanche

20 mai 2012,

En ce dimanche d’apesanteur, après la frénésie élective et en attendant celle des prochaines consultations, Georges, condamné à l’inaction par une sciatique pernicieuse, revient à sa chère  » Vie Brève ».
Il songe à l’écroulement inéluctable de la « Baliverna » européenne, il voit les bousiers roulant leur énorme boule de dettes  s’accroîssant  à mesure de leur marche.
Il déplore la disparition des rainettes, crapauds et tritons infectés par le Batrachochytrium dendrobatidis (in « Le Monde du 20/05/12) un champignon ubiquiste et cosmopolite venu par les chemins clandestins de la Mondialisation.
Les enfants n’iront plus pêcher les têtards à l’épuisette, ils regarderont mélancoliquement crever les bulles de méthane à la surface des mares mortes.

Coacher les coachs

19 mai 2012,

par Michèle Valmont

Le théâtre Mouffetard, programme une nouvelle pièce : « Building » de Léonore Confino, comédie grinçante sur le monde du travail en entreprise.

Mise à part la première scène, très réussie, qui se passe dans le métro, le spectateur se retrouve enfermé dans une tour vitrée de treize étages et va vivre une journée de travail avec trente employés, incarnés à tour de rôle par cinq comédiens. Le directeur général, dans un discours tarabiscoté hilarant, va préciser les objectifs de « Consulting conseil », entreprise chargée de coacher les coachs.

Le décor – très ingénieux avec ses éléments mobiles transformables – et les costumes sont blancs, gris et noirs, reflets d’un univers élégant et feutré.

Par un ascenseur astucieusement vitré, on passe d’étage en étage  des concierges à la comptabilité, de la cantine aux salles de réunions, des séances de coaching aux jeux de rôle, pour aboutir dans la soirée au « pot » du dernier étage .

Le huis clos est total, les personnages conditionnés comme l’air qu’ils respirent, rien de leur moi profond ne doit transparaître. Seule (suite…)

Prêts, partez

17 mai 2012,

Ouf, nous avons un gouvernement. Beaucoup d’inconnus. Ca rassure. Cela laisse des possibilités d’innovation. Certes le grand ministère de l’Ecologie est disparu mais on observe des foyers potentiels de changement. Nicole Bricq, Cécile Duflot, Pascal Canfin doivent nous surprendre.

Certes Jean-Marc Aéroport des Landes doit faire amende honorable. Ce sera là le témoin d’un changement effectif et pas seulement verbal. A suivre de près.

Christophe Chelten

L’orgasme Hollande pour demain

14 mai 2012,

Par Lulu

C’est pour demain 15 mai. Sa capacité de rétention prostatique est remarquable.

On ne sait rien.

On en est au: “si j’étais à sa place”.

On peut encore rêver pendant quelques heures.

Je promulguerais très rapidement une loi pour formuler explicitement les droits des animaux. Ca ne coûtera rien et ça rapportera un immense bénéfice moral.

Si j’étais à sa place, je nommerais Eva Joly ministre à l’Eradication des Paradis Fiscaux avec des canonnières et des commandos de tueurs à sa disposition. Ce qui signifie bombarder Jersey, les îles Caïman, la Suisse et Bruxelles… sauf reddition immédiate, transfert des comptes et livraison des fuyards. Bénéfice: des centaines de milliards.

J’exigerais de l’ONU la fermeture immédiate des agences de notation qui n’ont aucune légitimité de droit international et servent seulement d’instruments de chantage. Bénéfice: des centaines de milliards

J’appliquerais la directive Alphonse Allais. Je repeuplerais les campagnes et crèverais les cancers urbains. Je reconstruirais les haies, j’interdirais la vente des produits de l’agriculture chimique qui bousillent la santé publique. Bénéfice: des centaines de milliards d’économie à la Sécu  et retour à l’autonomie vivrière. (suite…)