Merci Nicolas Hulot

30 décembre 2011,

Pour avoir vu hier soir « Ushuaïa nature » sur TF1 on ne peut que regretter que Nicolas Hulot ne soit pas le représentant de l’écologie à l’occasion de l’élection présidentielle. Ses commentaires qui accompagnent son exploration des oasis du Tchad sont d’une grande intelligence et témoignent d’une vraie connaissance des cycles de la nature. Il donne la parole à cette occasion à une remarquable équipe d’archéologues, d’ethnologues et de naturalistes. Après avoir analysé le phénomène du nomadisme qui persiste dans ces régions et son très  faible impact sur l’environnement, il nous fait découvrir les espèces reliques d’un Sahara qui fut fertile. On y rencontre des crocodiles frères de ceux du Nil et des troupeaux de dromadaires qui vivent en étroite association avec les humains nomades. Tous se trouvent menacés par le réchauffement climatique qui a déjà des effets dans ces régions sensibles. Mais il évoque l’hypothèse inattendue d’une mousson qui pourrait en résulter et reverdir le Sahara.

Il nous montre la splendeur de ces paysages désertiques où les points d’eau apparaissent comme des îles dans un océan de sable. Une dessinatrice de grand talent qui l’accompagne fixe notre attention sur des insectes, des détails du relief, des visages de femmes et les prodigieux pétroglyphes qui témoignent de gestes esthétiques d’il y a sept mille ans. Il évoque ses rencontres avec un des sages de l’écologie Théodore Monod le saharien.

Une conversation avec l’archéologue Michel Brunet permet d’évoquer longuement notre ancêtre homininé Toumaï dont les ossements attestent la capacité à pratiquer la bipédie il y a sept millions d’années. Trois cent cinquante mille générations nous unissent à lui. Beaucoup de chemin parcouru pour le bipède qui s’est baptisé sapiens sans le devenir vraiment. Ce qui permet à Hulot de répéter une de ses formules préférées, qu’il a déjà prononcée dans son film Le syndrome duTitanic: « Devenir humain est une tâche beaucoup plus difficile que prévu. »

Quatre millions de Français ont entendu hier soir ce message.

On peut dire que l’absence de Nicolas Hulot de la campagne présidentielle est dramatique parce que l’écologie sera absente de cette campagne.

Alain Hervé